Communiqué de presse

Une nouvelle étape clé pour le projet de terminal Contrecœur

 

Montréal, le 4 août 2020 — L’Administration portuaire de Montréal (APM) franchit une nouvelle étape importante dans son projet de terminal à conteneurs à Contrecœur. Dès aujourd’hui, elle lance un processus d’approvisionnement public en prévision de la conception et de la construction de cette nouvelle infrastructure stratégique pour l’économie du Québec et de l’est du Canada.

Publiés ce matin sur les plateformes MERX et sur SEAO, les documents de l’appel de qualification sont désormais accessibles aux représentants de l’industrie intéressés par le projet.

À travers cet appel de qualification, l’APM présélectionnera jusqu’à trois entreprises sur la base de critères techniques et financiers. Ces entreprises seront, dans un deuxième temps, invitées à répondre à l’appel de proposition en prévision de la construction qui, sous réserve de l’obtention des autorisations et permis requis, débutera en 2021. 

L’appel de qualification représente la première étape d’un processus d’approvisionnement ouvert pour ce projet d’infrastructure stratégique, évaluée de 750 M$ à 950 M$. Tout en respectant le processus d’évaluation en cours, il permet de préparer le lancement de la construction dès les autorisations et permis environnementaux obtenus.  

Cette annonce fait suite à la journée d’information médiatique et publique qui a eu lieu le 15 juillet dernier afin de faire le point avec l’industrie de la construction sur l’état d’avancement du projet et annoncer les grandes étapes à venir. À terme, le nouveau terminal à conteneurs générera 5000 emplois directs, indirects et induits, en plus d’un impact ponctuel de 470 M$ sur le PIB pendant la construction, et permettra de renforcer la compétitivité de la chaîne logistique du Québec et de l’est du Canada tout en soutenant la relance économique. 

« Le lancement de l’appel de qualification est un nouveau jalon important pour le terminal Contrecœur. Il démontre, une fois de plus, la progression et la pertinence du projet, en particulier dans un contexte de relance économique », a déclaré Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l’APM.

general photo projet contrecoeur

À propos de l’expansion du Port de Montréal à Contrecœur 

Située en zone industrielle, la réserve foncière de Contrecœur, acquise par l’Administration portuaire de Montréal il y a plus de 30 ans, a fait l’objet d’une planification rigoureuse et concertée afin de soutenir le développement de la chaîne logistique du Québec et de l’est du Canada. D’ici 2024, avec l’appui de la Banque de l’infrastructure du Canada et de partenaires privés, le Port de Montréal entend y aménager un nouveau terminal à conteneurs à la fine pointe de la technologie en prévision de la manutention de 1,15 million de conteneurs (EVP), à terme. Avantageusement située au cœur du principal bassin de consommateurs, d’importateurs et d’exportateurs du Québec et de l’est du Canada, proche des grands axes ferroviaires et autoroutiers, l’expansion du Port de Montréal à Contrecœur permettra de consolider les forces d’ici pour répondre efficacement aux besoins de demain. Ce projet renforcera, au cœur de la vallée du Saint-Laurent, notre ensemble logistique d’envergure mondiale.  

 

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire.

L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

 

— 30 —

Source