24 juillet 2020

Chers clients et partenaires,  
Nous désirons vous informer que l’Association des employeurs maritimes a reçu un préavis de grève débutant le lundi 27 juillet à 7h et se terminant le vendredi 31 juillet à 6 h 59. Au cours de cette période de quatre jours, cet arrêt de travail entraine la suspension des services d’amarrage ordinairement fournis par les débardeurs et de la manutention des marchandises dans les terminaux du port de Montréal. La manutention de vrac liquide, le service Oceanex (terminal Bickerdike) et le terminal céréalier (Viterra) ne sont pas touchés par cette situation. L’Administration portuaire de Montréal invite les clients à contacter ou encore à consulter les sites web des différents opérateurs de terminaux pour connaître leur situation de façon plus précise.  

Ces moyens de pression, exercés par le Syndicat des débardeurs, sont d’une durée de quatre jours. Par conséquent, le Port de Montréal et ses partenaires prévoient un retour à la normale le vendredi 31 juillet à 7h. Les efforts nécessaires seront déployés afin de rattraper les retards que provoquera cette situation exceptionnelle.  

L’Administration portuaire de Montréal est préoccupée par cette situation, car les activités portuaires sont essentielles à la bonne marche de l’économie et, dans certains cas, pour la santé et la sécurité du public. Un arrêt ou un ralentissement prolongé des opérations portuaires n’est pas souhaitable pour la chaîne logistique et d’approvisionnement, ni pour les entreprises et citoyens qui bénéficient du transit des marchandises.  Nous suivons donc la situation de près et nous espérons que l’employeur des débardeurs, soit l’Association des employeurs maritimes, et le Syndicat seront en mesure d’en venir rapidement à une entente.  D’ici là, nous vous informerons au besoin de toute évolution de la situation.