Communiqué de presse

Le Port de Montréal célèbre le capitaine gagnant et souligne une 6e année record consécutive

Montréal, le 6 janvier 2021 — La présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal (APM), Mme Sylvie Vachon, a eu le plaisir de remettre la fameuse Canne à pommeau d’or au capitaine Qin Xiao Fei, de nationalité chinoise, commandant du Exeborg, premier navire océanique entré au Port de Montréal sans escale en 2020. L’APM a profité de l’occasion pour annoncer ses résultats préliminaires et souligner une 6e année record consécutive, ayant franchi le cap historique des 40 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2019.

La Canne à pommeau d’or est remise au capitaine Qin Xiao Fei

L’Exeborg avait quitté le port de Sauda, en Norvège, le 21 décembre dernier. Il a passé les limites des eaux du port de Montréal le 3 janvier à 2 h 11. Comme chaque année, la remise de la Canne à pommeau d’or marque le début d’une nouvelle année d’activités au Port de Montréal… Une tradition maritime établie depuis 1840 !

« En décernant cette canne symbolique et historique au capitaine Qin, nous souhaitons exprimer notre gratitude et notre appréciation à tous ceux et celles qui sont au cœur de l’activité économique maritime partout dans le monde », a déclaré Mme Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l’APM.

L’Exeborg est un vraquier opéré par l’armateur Wagenborg Shipping et représenté à Montréal par l’agence Lower St-Lawrence Ocean Agencies Ltd. Il a accosté tôt vendredi matin au quai 42, au terminal opéré par Logistec. L’Exeborg y restera quelques jours, le temps de décharger sa cargaison de ferromanganèse, un matériau utilisé notamment pour la conception et la fabrication d’acier ultra résistant de haute qualité.

En présence de nombreux représentants de l’industrie maritime et de la communauté des affaires de Montréal, ainsi que des personnalités issues du monde politique, l’APM a également souligné le travail des pilotes de la Corporation du Saint-Laurent Central, Patrick Caron et Éric Godolphin, qui ont mené le navire à bon port.

2019 : une 6e année record consécutive au Port de Montréal

L’APM a dévoilé à l’occasion de cette cérémonie les statistiques préliminaires (non vérifiées) de l’année 2019.

Au cours de ce bilan, il a été annoncé que le Port de Montréal a enregistré en 2019 une nouvelle année record quant au volume total de marchandises manutentionnées pour une 6e année consécutive. Pour la première fois de son histoire, le Port de Montréal a franchi la barre des 40 millions de tonnes de marchandises manutentionnées, atteignant 40,5 millions de tonnes, soit une augmentation de 4,1 % par rapport à 2018.

Un nouveau record a également été établi du côté des conteneurs, avec un total de 1,75 million de conteneurs EVP (équivalent vingt pieds) manutentionnés et une augmentation de 4,4 % par rapport à l’an dernier.  

L’année a aussi été marquée par de bons résultats du côté du vrac. Le secteur du vrac solide affiche une hausse de 15,9 % en termes de tonnage avec un total de 9,3 millions de tonnes. Le grain affiche notamment une croissance de 109 %. Le vrac liquide reste stable avec 16,2 millions de tonnes.

Le secteur des croisières, quant à lui, a compté plus de 100 000 passagers et membres d’équipage.

De grands projets d’avenir

L’année 2019 a marqué un tournant décisif pour plusieurs projets d’envergure, dont l’objectif commun est de préparer l’avenir en vue de la croissance des trafics de marchandises au Port de Montréal.

Parmi ceux-ci, le projet de terminal Contrecœur a reçu le soutien financier de la Banque de l’infrastructure du Canada avec un investissement de 300 millions de dollars, confirmant la vocation d’intérêt public et l’envergure nationale du projet.

L’APM poursuit aussi la planification et la réalisation de plusieurs autres projets d’infrastructure. Parmi ceux-ci :

  • la 2e phase de travaux au terminal Viau qui permettra de compléter le terminal et d’accroître la capacité de manutention de conteneurs de 250 000 EVP ;
  • la tour d’observation du Grand Quai qui ajoutera au paysage urbain de Montréal un élément architectural d’envergure ;
  • les travaux d’augmentation de la capacité ferroviaire qui contribueront à fluidifier la circulation des marchandises ;
  • le réaménagement du terminal Bickerdike qui permettra d’améliorer considérablement cette infrastructure qui représente le principal port d’attache pour l’approvisionnement de Terre-Neuve et des Îles-de-la-Madeleine.

Une version prédictive du PORTail du camionnage a également été lancée : cette intégration de l’intelligence artificielle aux opérations du port aidera les camionneurs à encore mieux planifier leurs déplacements et à améliorer la fluidité sur le territoire portuaire, réduisant par le fait même les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Une nouvelle exposition a aussi ouvert ses portes au Centre d’interprétation portuaire situé au Grand Quai du Port de Montréal. Intitulée À bon port !, cette exposition gratuite permet de mieux faire connaître de manière ludique et interactive les activités portuaires au grand public.



À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire.

L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

— 30 —

Source