Communiqué de presse
  

Montréal, le 27 octobre 2021 — L’Administration portuaire de Montréal (APM) réitère son engagement ferme pour le développement durable en joignant sa voix aux 200 signataires de l’Appel à l’action pour la décarbonation du transport maritime. Lancé par la coalition Getting to zero, en partenariat avec Global Maritime Forum, World Economic Forum et Friends of Ocean Action, cet appel mobilise des organismes publics et privés des secteurs maritime, énergétique et financier pour accélérer la transition énergétique du transport maritime international et atteindre l’objectif de zéro émission en 2050.

Lancé lors de la récente assemblée générale des Nations Unies, l’Appel à l’action pour la décarbonation du transport maritime — Call to Action for Shipping Decarbonization  — vise notamment à décarboniser le transport maritime international d'ici 2050 et à déployer des carburants et des navires à émission zéro.

L’appel à l’action sera remis aux gouvernements du monde entier en amont de la COP26 qui se déroulera à Glasgow du 31 octobre au 12 novembre, événement auquel participera Martin Imbleau, président-directeur général de l’APM.

« L’industrie maritime d’ici peut et doit agir comme chef de file de la décarbonation de l’industrie du transport. Profitant du fait que le Québec et le Grand Montréal sont particulièrement bien positionnés pour le développement de solutions en énergies vertes, le Port de Montréal a déjà amorcé sa transition énergétique vers la décarbonation de ses activités. Nous nous engageons fermement à continuer en ce sens pour atteindre notre objectif de carboneutralité d’ici 2050 et adopter une gestion exemplaire de l’énergie dans notre chaîne d’approvisionnement. » — Martin Imbleau, PDG de l’APM.

Parmi les 200 signataires de l’appel à l’action figurent de grands ports comme ceux d’Anvers, de Hambourg, de Rotterdam et de Vancouver, des opérateurs de terminaux, des grandes lignes maritimes, ainsi que des associations internationales du secteur. Ensemble, les signataires s’engagent à un total de près de 300 actions concrètes pour réussir la décarbonation de l’industrie maritime.  

Un virage déjà amorcé

Le Port de Montréal place le développement durable au cœur de ses priorités depuis plusieurs décennies. Vingt ans après l’adoption de sa première politique environnementale, axée sur la protection des milieux naturels, la lutte contre les changements climatiques et la prévention des nuisances, l’APM a mis en place de nombreuses mesures, notamment :

  • L’électrification des grues et des équipements sur les terminaux.
  • L’installation d’un système d’alimentation électrique à quai pour navires de croisières et navires hivernants.
  • La réalisation d’inventaires de GES et de polluants atmosphériques sur son territoire à Montréal et à Contrecœur. Les résultats de ces inventaires, publiés sur le site web du Port de Montréal, révèlent une diminution de l’intensité des émissions de GES propres à l’APM par tonne de marchandise manutentionnée de 45 % depuis l’année témoin 2007, soit une réduction moyenne de près de 4 % par année.
  • L’utilisation d’une flotte de véhicules de service entièrement hybride et de locomotives de nouvelle génération à génératrices multiples qui réduisent les émissions de GES de près de 30 %.
  • La mise en place d’un système d’avitaillement au GNL.
  • La signature d’une entente de collaboration et de développement avec Greenfield Global, une entreprise canadienne spécialisée dans la production de biocarburants,
  • La participation au projet PIONEERS (PORTable Innovation Open Network for Efficiency and Emissions Reduction Solutions), un projet d’innovation verte mené par le Port d’Anvers et qui regroupe 46 partenaires.
  • L’APM est également membre fondateur de l’Alliance verte et partie prenante du Partenariat Climat Montréal.

En devenant signataire de l’Appel à l’action pour la décarbonation de l’industrie maritime, l’APM fait un pas de plus et s’engage à accélérer cette transition afin d’atteindre l’objectif de carboneutralité des activités portuaires d’ici 2050.

Pour en savoir plus sur l’Appel à l’action et les mesures demandées, cliquez ici.

.

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire.

L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

— 30 —

Source