Comment réussir la décarbonation de l’industrie maritime ? Quels sont les principaux défis rencontrés par les acteurs de l’industrie pour y parvenir ? Quelles avenues faut-il privilégier ?

Afin d’aborder la question de la transition énergétique, le Port de Montréal a récemment publié en collaboration avec Claude Comtois, conseiller académique au centre universitaire de recherche sur les réseaux d’entreprise, la logistique et le transport de l’Université de Montréal (CIRRELT), le livre blanc Transition énergétique : défis et possibilités.

 

Un leadership international

En 2018, les États membres de l’Organisation maritime internationale (OMI) se sont engagés à réduire le volume total des émissions de GES générées par le transport maritime d’au moins 50 % sous le niveau 2008 à l’horizon 2050. Pour atteindre cet objectif, tous les acteurs de l’industrie multiplient les initiatives. Cet ouvrage permet de comprendre les différents enjeux qui se dressent sur la route de la transition énergétique, mais également les opportunités technologiques, commerciales, économiques et humaines qu’elle engendrera. Il permet de confirmer la place du Québec et de Canada parmi les chefs de file de la décarbonation de l’industrie maritime et portuaire à l’échelle internationale.

Pour le consulter : Transition énergétique : défis et possibilités