Communiqué de presse

 Montréal, Québec, Trois-Rivières, le 14 juin 2022 — Les Administrations portuaires de Montréal, de Québec et de Trois-Rivières annoncent la formation d’un groupe de travail visant à identifier et à faciliter la mise en œuvre d’initiatives communes. La signature d’une entente de collaboration entre ces trois ports du fleuve Saint-Laurent est motivée par des enjeux stratégiques, environnementaux et économiques. Les trois ports combinés manutentionnent annuellement environ 72,4 millions de tonnes de marchandises diverses, de conteneurs, de marchandises générales non conteneurisées ainsi que de vracs solides et liquides. Le fleuve Saint-Laurent représente la voie d’entrée et de sortie d’une multitude de biens, de denrées et de matières premières échangées avec le monde.

 

Un contexte propice

« Les chaînes d’approvisionnement mondiales sont en restructuration. Les lignes maritimes et les acteurs de l’import-export cherchent les meilleures routes, au meilleur coût et veulent accélérer la décarbonation du transport maritime. Il y a des opportunités pour nos ports et pour notre économie », déclare Martin Imbleau, président-directeur général de l’Administration portuaire de Montréal.

« Dans le monde, plus de 80 % du commerce se fait par navire et l’axe Saint-Laurent/Grands Lacs est le plus important corridor commercial du Canada. Nos infrastructures sont vitales pour notre économie, majeures à l’échelle du Saint-Laurent, mais petites à l’échelle des chaînes mondiales. Dans le cadre de cette nouvelle relation, nous souhaitons développer des chaînes logistiques et d’approvisionnement parmi les plus durables et les plus écoresponsables au niveau mondial et interprovincial », dit Mario Girard, président-directeur général de l’Administration portuaire de Québec.

Répartis d’ouest en est sur 250 km de voie navigable, les ports de Montréal, de Québec et de Trois-Rivières ont beaucoup en commun. Ils sont coresponsables de l’exploitation sécuritaire du trafic sur l’un des plus beaux fleuves du monde, ils desservent des écosystèmes économiques et sociaux qui s’entrecroisent, ils s’appuient sur des plateformes intermodales complémentaires et ont souvent les mêmes partenaires maritimes.

« Ce qui facilite la collaboration, c’est notre complémentarité. Les ports de Montréal, de Québec et de Trois-Rivières ont chacun leur expertise et leurs rôles particuliers dans la chaîne logistique. Accroître notre collaboration permettra de créer des synergies à l’avantage des clients que nous servons et des communautés dans lesquelles nous sommes implantés », affirme Gaétan Boivin, président-directeur général de l’Administration portuaire de Trois-Rivières.

 

Recommandations d’ici la fin de l’année

Le groupe de travail explorera différentes voies de collaboration pouvant permettre d’améliorer la compétitivité du corridor Saint-Laurent comme la connexion entre les ports et les réseaux de transport par camion et par train, l’échange d’expertise ou la compatibilité des systèmes technologiques. Le gouvernement du Canada ayant annoncé son intention de moderniser la Loi maritime du Canada, loi qui encadre le fonctionnement des administrations portuaires canadiennes, les conclusions du groupe de travail pourront aussi servir à alimenter le travail de Transports Canada.

 

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire. L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. 

À propos du Port de Trois-Rivières

Actif depuis 1882, le Port de Trois-Rivières est un acteur important dans le développement économique sur le plan régional, national et international pour des secteurs industriels majeurs tels que l’aluminium, la foresterie et l’agroalimentaire. Le Port de Trois-Rivières accueille des navires marchands et de croisières provenant d’une centaine de ports situés dans plus de quarante pays à travers le monde.

À propos du Port de Québec

Parmi les cinq ports les plus importants au Canada en termes de tonnage manutentionné et de retombées économiques, le Port de Québec est stratégiquement localisé pour desservir le cœur de l’Amérique du Nord. Il est le seul port à disposer à la fois de la profondeur d’eau et de l’intermodalité complète. Ainsi, il est en mesure de recevoir sans contrainte des cargos en provenance ou à destination d’une cinquantaine de pays afin de relier les marchés du Québec, des Grands Lacs et du Midwest américain au reste du monde.

— 30 —

Pour tout renseignement
Frédérique Lorrain
Conseillère
TACT
Cellulaire : 450-702-0339
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Sources