Communiqué de presse

Bilan positif des activités 2021 : une année sous le signe de la résilience et de l’agilité

 
Montréal, le 2 mai 2022 — Ce matin, le président-directeur général de l’Administration portuaire (APM) Martin Imbleau et la présidente du conseil d’administration Marie-Claude Boisvert ont dévoilé les résultats des activités du Port de Montréal pour l’année 2021 au cours de la réunion annuelle. Celle-ci s’est déroulée en format hybride au siège social de l’APM.  

Malgré les défis et les crises qui ont marqué l’année 2021, incluant un conflit de travail, le contexte de la pandémie de la COVID-19, les incendies dans l’Ouest canadien et les perturbations des chaînes d’approvisionnement mondiales, l’APM fait état d’un bilan positif. Les nombreux projets d’infrastructure, la hausse des volumes de conteneurs, l’absence de congestion portuaire, la réduction des GES et la bonne santé financière de l’APM font notamment partie des principales réalisations soulignées.

« L’année qui vient de passer nous dit une chose, c’est à quel point c’est nécessaire de savoir s’adapter, en toutes circonstances, aux perturbations, aux imprévus et aux facteurs hors du cours normal des opérations qui peuvent affecter la chaîne d’approvisionnement. En tant que service public, nous mettons tout en place pour assurer l’avenir du Port de Montréal. Nous le faisons pour les entreprises d’ici qui importent et exportent des produits essentiels à leurs opérations et à leur vitalité et, au final, nous le faisons pour le client ultime, le consommateur, le citoyen », a déclaré Martin Imbleau, président-directeur général de l’APM. 

 

Trafic de marchandises

Les volumes de marchandises ont été affectés à plusieurs titres par les événements de l’année.

Le secteur du conteneur, porté par l’évolution des habitudes de consommation dans le contexte de la pandémie de la COVID-19 et l’accroissement des commandes de produits de consommation, affiche une hausse de 7,5 % en termes de nombre de conteneurs EVP (équivalent vingt pieds), avec 1,7 million de conteneurs manutentionnés.

Le secteur du vrac solide affiche une baisse de 6,2 % avec 7,9 millions de tonnes, attribuable aux sécheresses dans l’Ouest canadien qui ont affecté les volumes de grain. On note, par contre, une forte croissance dans les volumes de minerais et des engrais pour le secteur agroalimentaire.

Le secteur du vrac liquide affiche une baisse de 5,2 % avec 11,7 millions de tonnes, principalement causée par l’impact de la pandémie sur les volumes de carburant destinés aux véhicules individuels et au trafic aérien.

Au total, 34 millions de tonnes de marchandises ont été manutentionnées au Port de Montréal, soit 3 % de moins que l’an dernier.

Quant à la saison des croisières 2021, elle a été entièrement annulée pour une deuxième année consécutive conformément aux directives émises par Transport Canada.

 

Résultats financiers et projets d’infrastructure

Les revenus d’exploitation sont demeurés stables. Ils ont été de 117,7 millions de dollars en 2021, par rapport à 116,6 millions de dollars en 2020.

Les dépenses se sont élevées à 104 millions de dollars.

Les investissements en immobilisations pour l’année 2021 ont totalisé 111 M$. Rappelons également que l’APM a conclu l’émission de 150 millions de dollars de débentures non garanties portant intérêt à 3,24 % et dont le capital est exigible à l’échéance le 22 mars 2051.

En tenant compte des produits financiers, le bénéfice net est de 19,7 millions de dollars.

Plusieurs projets d’infrastructure majeurs ont franchi des étapes importantes au cours de l’année 2021. Parmi ceux-ci, soulignons notamment le projet d’expansion à Contrecœur, qui a obtenu une décision favorable du ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, le projet d’augmentation de la capacité ferroviaire dont la première phase a été réalisée, le réaménagement du terminal Bickerdike, achevé au terme de deux ans de travaux, le viaduc dans le secteur Viau dont le coup d’envoi a été donné, ainsi que la Tour du Port de Montréal, dernière grande étape du vaste projet de réhabilitation de la jetée Alexandra entamé en 2014.

Ces projets visent à améliorer la performance et l’efficacité à long terme de la chaîne d’approvisionnement et des installations portuaires, ainsi que la qualité des services du Port de Montréal dans une optique de durabilité et de responsabilité sociale.

 

Développement durable

Les réalisations de l’APM en matière de développement durable, détaillées dans le rapport de développement durable 2021, se déploient à plusieurs niveaux. L’année 2021 a notamment été marquée par la naissance de partenariats d’envergure pour le développement de carburants plus sobres en carbone et l’évolution vers la décarbonation des activités portuaires, par la réalisation de plusieurs projets porteurs destinés à protéger la biodiversité, améliorer la qualité de l’air et de l’eau, ainsi que la mise en place de solutions concrètes pour soutenir la communauté.

La réduction de 33 % des émissions de GES propres à l’APM depuis 2007, nos 43 installations pour le branchement électrique des navires hivernants et navires de croisières, le déploiement de l’outil logistique CargO2ai destiné à accélérer le traitement de marchandises critiques dans un contexte sanitaire fragile et la plantation de 1236 arbres aux abords des installations portuaires font par exemple partie du bilan de nos activités.

 

Ancré dans l’avenir

L’année 2022 est amorcée sous le signe de la planification stratégique et de la collaboration à grande échelle avec l’ensemble des parties prenantes, des citoyens, des partenaires et des acteurs de l’industrie maritime au niveau international. Une grande démarche participative a ainsi été lancée afin d’alimenter la réflexion stratégique en cours sur les thèmes de l’environnement, la société, l’économie et l’innovation. L’engagement de l’APM à décarboner ses activités d’ici 2050 et sa récente adhésion au Pacte mondial des Nations Unies s’inscrivent dans une vision d’avenir ambitieuse qui place la transition énergétique au cœur de ses priorités. Et le récent partenariat conclu avec le CN pour le développement du réseau ferroviaire à Contrecœur répond à l’objectif affirmé de concevoir et construire un nouveau terminal sous le signe de la performance opérationnelle optimale.

 

Le rapport annuel et le rapport de développement durable 2021 de l’APM peuvent être consultés à l’adresse suivante :
port-montreal.com/m/rapport-annuel/2021/

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire.

L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

— 30 —

Source