Communiqué de presse

 

L’APM prend acte du préavis pour une loi spéciale fédérale sur la reprise et le maintien des activités portuaires, une reconnaissance du caractère stratégique de celles-ci

 

Montréal, le 25 avril 2021 — L’Administration portuaire de Montréal (APM) prend acte du préavis du gouvernement fédéral pour une loi spéciale en faveur de la reprise et du maintien des activités portuaires à Montréal, un signal clair de la reconnaissance du caractère stratégique du Port de Montréal.

« Après plusieurs épisodes de grève en 2020 et 2021, qui ont eu et ont toujours des impacts économiques et logistiques importants, il est essentiel que le Port de Montréal puisse jouer pleinement et durablement son rôle stratégique de moteur économique au service de la population et des PME d’ici, et ce sans interruption », a déclaré Martin Imbleau, président-directeur général de l’Administration portuaire de Montréal.

Actuellement, une grève partielle en cours et un préavis de grève générale d’une durée illimitée transmis par le Syndicat ont comme conséquence un arrêt complet des opérations de manutention des marchandises depuis vendredi dernier. Les clients du Port de Montréal doivent s’attendre à des délais dans la livraison de leurs marchandises pour les prochains jours, voire les prochaines semaines.

Une valeur moyenne de 275 M$ de biens circule chaque jour sur les quais du Port de Montréal, allant des produits agroalimentaires aux produits pharmaceutiques, en passant par des matériaux de construction et des produits phares exportés par nos entreprises d’ici. Une récente étude économique estime qu’une interruption prolongée des activités portuaires représente une perte de 10 M$ à 25 M$ par jour pour l’économie.

Rappelons que les épisodes de grève de l’été 2020 ont entraîné des impacts importants avec, notamment, 80 000 conteneurs EVP (équivalents vingt pieds) cloués au sol ou détournés et une vingtaine de navires détournés vers des ports concurrents, une tendance qui s’est poursuivie dans les derniers mois chez certaines lignes maritimes compte tenu de l’incertitude liée au conflit de travail.

L’épisode récent de grève partielle, après un seul week-end d’arrêt, a déjà des impacts importants avec près de 10 000 conteneurs EVP cloués au sol, une accumulation et des délais au niveau des convois ferroviaires et l’obligation pour les lignes maritimes qui ont des navires en route vers Montréal de revoir leur logistique.

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire.

L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

— 30 —

Source