Hatch s’associe à l’Administration portuaire de Montréal (APM) dans le cadre du Défi port intelligent, lancé à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Ce défi, intégré dans le cours de Simulation des opérations et des activités de services (GOL 465), pose aux étudiants du baccalauréat en Génie des opérations et de la logistique une problématique logistique concrète, axée sur les enjeux réels du Port de Montréal. Afin d’encourager le développement de solutions novatrices, une bourse de 3000 $ (1er prix) et de 2 000 $ (2e prix), totalisant une somme annuelle de 10 000 $, est versée conjointement par l’APM et Hatch aux deux équipes gagnantes. Un jury composé des membres ambassadeurs de l’APM, d’experts de Hatch et de l’équipe d’enseignement du cours évalue les recommandations proposées.

« Le Défi port intelligent est un bel exemple de partenariat entre l’industrie et le milieu académique dans lequel l’innovation est mise de l’avant. Afin de réussir, les étudiants doivent travailler en équipe tout au long de la session afin de prendre en considération tous les livrables nécessaires pour trouver et proposer des solutions créatives et pratiques lors des présentations finales » affirme Jean-François Boulet (Chargé de cours à l’ÉTS depuis 2010) Ingénieur senior, Simulation chez Hatch.

La problématique retenue pour l’année scolaire 2019-2020 est reliée au projet d’agrandissement du terminal portuaire de Contrecœur. Les étudiants doivent optimiser l’entrée des camions pour augmenter la fluidité de la circulation des véhicules lourds dans un contexte d’augmentation d’achalandage.

Jean-Nicolas Thibodeau, ing, Ambassadeur et membre du comité du Défi port intelligent et Directeur adjoint, projet Contrecœur, Administration du Port de Montréal réitère « À travers le Défi port intelligent, et plus précisément pour le projet du nouveau terminal à conteneurs de Contrecœur, les idées innovantes apportées par les étudiants nous ouvrent des perspectives qui n’ont pas encore été explorées et qui pourraient avoir une influence sur notre grand projet. »
« Le Défi port intelligent représente l’essence même de l’ÉTS et de l’industrie actuelle. On nous pousse dans un cadre scolaire à présenter des solutions concrètes à des experts dans le domaine. Bien que demandant, ce défi est en fait le projet le plus valorisant de notre parcours » confirme Noémie Pinsonnault-Duchemin, Participante au Défi port intelligent — Session automne 2018, Stagiaire, Contrôles de projet chez Hatch.

Au sujet de Hatch

Forts de plus de 60 ans d’expérience technique et commerciale dans les secteurs des mines, de l’énergie et des infrastructures, Hatch connaît les activités de ses clients et comprend que les défis à relever évoluent rapidement. Hatch réagit promptement en concevant des solutions plus ingénieuses, efficaces et novatrices. L'entrerprise met à profit l’expérience de ses 9000 employés, qui travaillent dans plus de 150 pays, afin de défier le statu quo et de créer des changements positifs pour ses clients, son personnel et les communautés dans lesquelles elle oeuvre.

Apprenez-en plus sur  www.hatch.com/fr-ca

À propos de l’Administration portuaire de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire.

L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

À propos de l’École de technologie supérieure

L’École de technologie supérieure est l’une des dix constituantes de l’Université du Québec. Elle forme des ingénieurs et des chercheurs reconnus pour leur approche pratique et innovatrice, le développement de nouvelles technologies et leur transfert en entreprise. Près d’un ingénieur sur quatre au Québec obtient son diplôme à l’ÉTS, qui compte 10 500 étudiants, dont 2 700 aux cycles supérieurs. Spécialisée dans la formation appliquée et la recherche en génie, elle entretient un partenariat unique avec le milieu des affaires et l’industrie. Pour en savoir plus : www.etsmtl.ca

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Gabrielle Lamirande-Gauvin, Responsable régional, Marketing, Est de l’Amérique du Nord
Courriel : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : +1 514 864 5500 ext. 6 008

Source