Montréal, le 27 mars 2020 — L’Administration portuaire de Montréal a été informée en fin d’après-midi qu’un employé de l’Association des employeurs maritimes (AEM) avait été testé positif à la COVID-19. Conformément aux directives sanitaires en vigueur, les installations que cet employé de l’AEM est susceptible d’avoir fréquentées sont temporairement fermées et font l’objet d’une désinfection jusqu’à la réouverture prévue ce samedi.

 « Nous sommes désolés d’apprendre cette nouvelle et nous souhaitons un prompt rétablissement à cet employé de l’AEM. Nous prenons très au sérieux les mesures sanitaires qui sont déployées dans nos installations et, de concert avec nos partenaires, nous continuerons de les renforcer » affirme Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal. Cette situation entraîne un ralentissement temporaire dans les terminaux susceptibles d’avoir été fréquentés par cet employé de l’AEM. Les activités maritimes et les opérations ferroviaires, de même que les opérations dans les terminaux ne requérant pas la présence d’employés de l’AEM, se poursuivent.

En accord avec Transports Canada et Santé Canada, le Port de Montréal et ses partenaires déploient des mesures préventives dans l’ensemble de ses terminaux depuis le 11 mars et ce, afin de limiter tout risque de propagation. Il s’agit du premier et seul cas de COVID-19 identifié au Port de Montréal.

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire.

L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

— 30 —