LA PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE DE L’ADMINISTRATION PORTUAIRE DE MONTRÉAL, SYLVIE VACHON, PRENDRA SA RETRAITE EN 2020, AU TERME D’UNE CARRIÈRE DE 30 ANS

 

Montréal, le 30 janvier 2020 — L’Administration portuaire de Montréal (l’APM) annonce aujourd’hui que sa présidente-directrice générale, Mme Sylvie Vachon, a décidé de prendre sa retraite au cours de l’année 2020, après 30 années de service, dont 11 années à titre de PDG de l’APM.

« Je prends cette décision avec le sentiment d’avoir contribué, avec mon équipe, à un virage important et à la mise en œuvre de projets structurants pour le Port de Montréal et pour notre économie. Notre grand projet de terminal à conteneurs à Contrecœur, qui a marqué des jalons importants en 2019, franchira d’autres étapes charnières en vue de sa réalisation en 2020. Je considère que le moment est bien choisi pour passer le flambeau afin d’écrire le prochain chapitre de la longue histoire du port, dont l’avenir est plus que prometteur », souligne madame Vachon.

« Au nom des membres du conseil d’administration de l’APM, je tiens à témoigner du grand leadership de Sylvie Vachon. Sous sa gouverne, le port a connu un essor remarquable, bénéficié d’une saine gestion et d’une revitalisation significative de ses infrastructures. Elle laisse en place une organisation stable et en santé avec une équipe chevronnée et engagée, prête à poursuivre le travail. Au nom du conseil et de tous les employés, je remercie Sylvie pour sa vision, sa détermination et sa capacité de fédérer au bénéfice des importateurs et exportateurs qui utilisent le port tous les jours », ajoute Marie-Claude Boisvert, présidente du conseil d’administration de l’APM.

Au cours de la dernière décennie, le Port de Montréal est devenu un chef de file et un promoteur notoire de la chaine logistique de Montréal pour le transport des marchandises. Il a su se restructurer, optimiser et mettre à niveau ses infrastructures, incluant un nouveau terminal de croisières à la hauteur de la renommée internationale de Montréal ; il a su diversifier ses marchés et préparer l’avenir et sa croissance en manutention de conteneurs à Contrecœur dans un souci constant d’une saine cohabitation avec la communauté.

« Pour accomplir de grands projets, il faut une grande équipe, rajoute madame Vachon. Je tiens à remercier tous les employés et les très nombreux partenaires du port avec qui j’ai eu le plaisir et le privilège de travailler au cours de ces années, et sans qui le port ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. »

Puisque la Loi maritime du Canada prévoit que c’est le conseil d’administration qui a la responsabilité de choisir le PDG d’une administration portuaire canadienne, le conseil de l’APM a déjà lancé le processus de recrutement et mandaté une firme réputée et expérimentée en recherche de cadres et de PDG qui s’acquittera d’identifier, au cours des prochains mois, les meilleures candidatures pour pourvoir le poste. D’ici la nomination d’un successeur, madame Vachon continuera de poursuivre l’ensemble des activités et projets du port, particulièrement les prochaines étapes du projet Contrecœur.

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire.

L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

— 30 —

Source