Communiqué de presse

Montréal, le 1er janvier 2022 — Fidèle à une tradition de plus de 180 ans, l’Administration portuaire de Montréal (APM)décerne encore cette année la Canne à pommeau d’or. L’édition 2022 est remise au capitaineFelino D’Souza, du navireQuebec Express de la ligne maritime Hapag-Lloyd, qui a été le premier navire océaniqueà franchir, sans aucune autre escale, la limite des eaux du Port de Montréal à la hauteur de Sorel, à 0 h 21 cette nuit.

L'équipage du Quebec Express
L'équipage du Quebec Express

« Nous sommes fiers de maintenir cette tradition qui, plus que jamais, met en lumière l’importance des gens de la mer et du secteur maritime, un service public qui ne prend jamais de pause malgré les tempêtes de toutes sortes », a déclaré Martin Imbleau, président-directeur général de l’APM. « Bien que la pandémie et les règles sanitaires ne nous aient pas permis de célébrer en personne la victoire du capitaine D’Souza, je lui offre mes plus sincères félicitations ainsi qu’à l’équipage du Quebec Express ! ».  

D’origine indienne, le capitaine D’Souza, lui-même fils de marin, compte 27 ans d’expérience en mer, dont 16 à titre de capitaine. Depuis sa première journée en mer, il navigue pour la compagnie Anglo-Eastern Ship Management, qui gère une flotte de navires Hapag-Lloyd.  

Ce moment revêt pour lui une signification particulière, car c’est aujourd'hui l’anniversaire de son épouse, Vylona Jessy, à qui il offrira la Canne à pommeau d’or comme un cadeau. 

Le M.V. Quebec Express est parti du Port de Hambourg en Allemagne le 19 décembre. Le voyage, d’une durée de 12 jours a pris fin au terminal Cast de MGTP du Port de Montréal très tôt ce matin. L’équipage a rencontré quelques tempêtes dans l’océan Atlantique nord dont l’une l'a obligé à changer sa route initiale. Sinon, les membres de l’équipage n’ont vécu aucune autre surprise inattendue et ont passé un agréable Noël tous ensemble.  

Le Quebec Express est un porte-conteneur transportant des produits de tous les jours destinés aux commerces et aux citoyens québécois et canadiens, ainsi que des marchandises utiles à la lutte contre la pandémie repérées et priorisées par le système portuaire CargO2.ai. Il repartira dans quelques jours, chargé d’exportations qui font rayonner les entreprises d’ici aux quatre coins du monde.  

L’APM tient également à souligner le travail des pilotes de la Corporation du Saint-Laurent Central, Patrick Fortin et Lee Belhumeur, qui ont mené le navire à bon port. 

 

Résultats préliminaires 2021 

À l’occasion de ce début d’année, l’APM dévoile les résultats préliminaires (non vérifiés) de l’année 2021. Affectés cette année encore par la pandémie de la COVID-19 et la grève des débardeurs, les volumes de marchandises manutentionnées au Port de Montréal sont restés relativement stables par rapport à l’année 2020.  

Au total, 33,9 millions de tonnes de marchandises sont passées par les installations portuaires en 2021, soit une baisse de 3,5 %. Malgré l’épisode de grève des débardeurs qui a mis un frein à la croissance anticipée avec la reprise économique, le secteur des conteneurs a tout de même connu une reprise avec un total de 1,7 million de conteneurs EVP (équivalents vingt pieds), soit une hausse de 7,3 %. Dû à la pandémie qui s’est poursuivie en 2021, le secteur du vrac liquide a connu une baisse de 5,4 % pour terminer à 11,7 millions de tonnes. Le secteur du vrac solide affiche pour sa part une baisse de 7,3 % avec 7,8 millions de tonnes, les sécheresses dans l’Ouest canadien ayant affecté les volumes de grain.  

Enfin, la saison des croisières a été entièrement annulée, conformément aux directives émises par le gouvernement du Canada.  

Il est important de noter que ces résultats préliminaires feront l’objet d’un audit et seront officiellement dévoilés dans leur intégralité lors de la réunion annuelle de l’APM en mai prochain. 

 

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire.

L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

 

À propos de la Canne à pommeau d'or

La Canne à pommeau d’or est remise au capitaine du premier navire océanique à atteindre le port de Montréal sans escale au début de la nouvelle année. Jusqu’en 1964, la remise de la Canne à pommeau d’or se faisait au printemps pour encourager la reprise de la navigation, alors que Montréal était coupé du monde pendant les longs mois d’hiver. Depuis l’avènement des brise-glaces qui permettent la navigation à longueur d’année, la canne est remise au capitaine du premier navire océanique à atteindre le port sans escale au début de chaque année, un trophée convoité par les capitaines de nombreux pays. 

Pour en savoir plus sur cette grande tradition du Port de Montréal :

Canne à pommeau d'or

— 30 —

Source