Universellement connu comme signal de détresse lancé par les navires du monde entier, SOS est souvent donné comme l’abréviation de Save our souls.

 

En réalité, cette étymologie est fausse. Dès l’origine, le code morse « … - - -  … » (trois signaux courts, trois signaux longs, trois signaux courts, correspondant aux lettres « s », « o » et « s ») a été choisi uniquement parce qu’il était facile à mémoriser, transmis et décodé par des sauveteurs potentiels. Officiellement utilisé pour la première fois en 1905 par la radio allemande, puis adopté en 1906 par la Convention radiotélégraphique internationale tenue à Berlin, ce signal est devenu effectif mondialement le premier juillet 1908. En conjonction avec le code plus ancien CQD, il a été lancé pour l’une des premières fois par les télégraphistes de la société Marconi à bord du Titanic quand il a sombré dans les petites heures du matin du 15 avril 1912.

Aujourd’hui, la traduction du code morse SOS est si connue qu’elle s’est répandue dans le langage courant pour désigner tout signal de détresse ou appel à l’aide.