Avec sa casquette de capitaine, son ancre sur le chandail et son vocabulaire teinté de références maritimes, le capitaine Haddock est un des représentants les plus sympathiques des gens de la mer dans l’univers de la BD. Quelle est la signification de ses célèbres jurons à saveur maritime ?

 

Mille sabords : Un des jurons préférés du capitaine Haddock, décliné d’innombrables façons au fil des albums… Sur un vaisseau de guerre, les sabords sont les ouvertures découpées à flanc de navire permettant de faire passer les bouches des canons. Mot de la même famille que « saborder », c’est-à-dire « couler volontairement son navire pour qu’il échappe à l’ennemi », c’est clairement un mot qui relève autant de l’ardeur belliqueuse que de l’humeur massacrante !

Marin d'eau douce : Par opposition au marin de haute mer qui affronte bravement la houle et les courants, le marin d’eau douce a la tâche facile. De là à sous-entendre qu’il s’agit d’un marin médiocre et peu expérimenté, qui ne mérite que le mépris d’un capitaine digne de ce nom, il n’y a qu’un coup de rame…

Tonnerre de Brest : Parmi toutes les villes portuaires d’Europe, peu sont aussi emblématiques que Brest, célèbre aussi bien pour son port militaire que pour son Académie de marine, où des générations de marins ont été formées depuis 1752. Les avis divergent sur l’origine de l’expression, mais l’un des plus répandus l’associe aux coups de canon qui étaient tirés de l’arsenal matin et soir pendant près de trois siècles.

Flibustier : Aventurier de la mer des Antilles, membre d’une association de pirates qui écumaient les côtes et pillaient les possessions espagnoles, aux 16e, 17e et 18e siècles. Le flibustier est donc par extension un escroc, un bandit ou même juste un petit filou : un individu sans foi ni loi, très peu recommandable !

Amiral de bateau-lavoir : Le bateau-lavoir est plus un établissement flottant qu'un vrai bateau qui navigue. Il s’agit d’une embarcation amarrée à quai et conçue pour laver le linge, équipé d'un espace pour laver et d'un autre pour le faire sécher. Ceux-ci ont disparu avec l'avènement de la laveuse. Piètre ambition pour un amiral !

Naufrageur : Personne qui provoque le naufrage des navires en envoyant des signaux trompeurs à l’équipage, pour pouvoir se livrer au pillage. Par extension, il s’agit d’une personne qui provoque la ruine totale de quelque chose. Une honte pour le Capitaine Haddock !

Frère de la côte : À l’origine, il s’agit du nom d'une confrérie de flibustiers et de boucaniers installée sur l'île de la Tortue sous l'autorité d'un gouverneur français, au début du 17e siècle. Dans le dictionnaire de la mer de Robert Laffont, ce nom est associé à un matelot peu scrupuleux, mais loyal et fidèle.

Moussaillon : Tout en bas de l’échelle hiérarchique de l’équipage, le moussaillon est un jeune mousse, soit un apprenti matelot, en dessous du novice, lui-même en dessous du matelot de 3e classe. On lui réserve donc tout naturellement les tâches les plus ingrates.

 

Crédit image : http://archive.today/hZvYv