À terme, le terminal à conteneurs de Contrecœur augmentera la capacité de manutention du Port de Montréal car ses installations actuelles fonctionnent à quasi pleine capacité. Ce projet ajoutera 1,15 million de conteneurs par an, soit 40 %, à la capacité de 2,1 M EVP (équivalent vingt pieds) sur l’île de Montréal.