Dans le cadre d’une causerie virtuelle ayant eu lieu plus tôt aujourd’hui, Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal (APM) a discuté avec Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) du caractère essentiel des services portuaires, des nombreuses actions prises par l’APM pour s’adapter à la pandémie mondiale, du ralentissement des activités portuaires qui commence à se faire sentir sur les quais et du rôle clé que jouera le Port de Montréal dans la reprise économique

Priorisées par les gouvernements, reconnues comme un service essentiel par les autorités mondiales, les activités liées au transport terrestre et maritime des marchandises continuent de contribuer significativement au maintien des économies locales et régionales.Au Port de Montréal, comme dans tous les ports, la vie continue, et ce malgré les nombreux changements importants dictés par la crise sanitaire. Toutefois, la crise économique n’est pas sans conséquence pour les organisations qui sont au cœur du transit des marchandises. La chaîne logistique du Grand Montréal et tous ceux qui la composent, des transporteurs aux entreprises exportatrices et importatrices, en passant par les transitaires et autres intervenants, sont touchés par cette situation sans précédent. 

Étant au cœur de cette chaîne logistique, le Port de Montréal ne fait pas exception. Du côté des croisières, la saison2020 à Montréal est durement touchée par la crise sanitaire, comme c’est le cas partout dans le monde. Présentement, dû au fait que les navires de croisières ne peuvent pas venir au Canada jusqu’au 1er juillet et compte tenu des annulations annoncées récemment par certaines compagnies de croisières pour l’ensemble de la saison, l’APM a maintenant la confirmation qu’environ 62%des passagers internationaux prévus en 2020 ne viendront pas à Montréal. Certaines compagnies de croisières nont pas encore annulé leurs escales prévues en septembre ou octobre et lAPM suit aussi lévolution des décisions des autorités gouvernementales à cet effet. Pour une mise à jour de la saison2020, le calendrier des arrivées et départs peut être consultéici.

En ce qui a trait aux volumes de marchandises manutentionnées, après avoir fonctionné à plein régime et connu un premier trimestre solide avec une hausse de 2,5%comparativement à la même période en 2019, lAPM commence à voir, depuis quelques semaines, les premiers signes de ralentissement sur les quais, et ce même si la chaîne intermodale est toujours pleinement mobilisée au port. L’APM anticipe une baisse des trafics de marchandises de l’ordre de 12% pour 2020, comparativement à l’année précédente. Comme l’a expliqué MmeVachon lors de la causerie, selon les prévisions de l’APM, cette baisse devrait être suivie d’une reprise en fin d’année et au début de 2021. 

«Au-delà des perspectives économiques relativement négatives à court terme, les ports travaillent en fonction de plusieurs décennies et ils ont toujours su s’adapter. Ils auront sans aucun doute un rôle clé à jouer dans la relance économiqueAu Port de Montréal, nous continuerons de jouer ce rôle tant par la stimulation des échanges internationaux que par des investissements majeurs tels que notre projet de terminal à conteneurs à Contrecœur, qui demeure toujours pertinent et nécessaire», assure Madame Vachon. 

Madame Vachon est aussi revenue sur les nombreuses actions prises par l’APM pour adapter ses méthodes de travail et assurer le bon roulement des opérations portuaires, ainsi que sur les efforts de collaboration déployés par les intervenants de la chaîne d’approvisionnement du Grand Montréal dans la recherche de solutions communes pour assurer la fluidité des échanges en ces temps difficiles. 

Elle a aussi souligné le travail exceptionnel et essentiel réalisé par les travailleurs et travailleuses portuaires et logistiques depuis le début de cette crise et les a remerciés de tenir le fort de façon exemplaire dans un contexte difficile et hors du commun.