Communiqué de presse

 Montréal, le 22 avril 2022 — À l’occasion du Jour de la Terre, l’Administration portuaire de Montréal (APM) est fière d’annoncer qu’elle a rejoint le Pacte mondial des Nations Unies — une initiative mondiale axée sur le développement, la mise en œuvre et la promotion de bonnes pratiques en matière de développement durable des entreprises.

Lancé en 2000, le Pacte mondial des Nations unies est un appel aux entreprises du monde entier pour proposer des solutions aux défis mondiaux et bâtir un monde meilleur. Regroupant aujourd’hui plus de 15 000 entreprises basées dans plus de 160 pays, il s’agit d’un mouvement international d’entreprises responsables qui appliquent des principes de durabilité dans leurs stratégies et leurs opérations, au bénéfice de tous, dans les domaines des droits de l’homme, du travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption.

Cette annonce s’inscrit dans le prolongement direct des valeurs qui sous-tendent la vision stratégique et la gestion des activités de l’APM depuis plusieurs décennies. Signataire de l’Agenda 2030 de l’Association internationale villes et ports (AIVP), de l’Appel à l’action pour la décarbonation de l’industrie maritime et du Partenariat climat Montréal, l’APM a mis en place de nombreuses actions concrètes et tissé des partenariats internationaux visant la protection de l’environnement et de la biodiversité, la réduction de son empreinte carbone, la saine gestion de ses actifs et l’intégration harmonieuse dans le tissu urbain.

« En tant qu’administration portuaire, l’APM a un rôle fondamental à jouer pour favoriser et soutenir la responsabilité sociale d’entreprise dans sa sphère d’activité. Les principes du Pacte mondial des Nations Unies sont au cœur de notre culture d’entreprise et c’est avec conviction et détermination que nous renforçons notre engagement et nos ambitions en matière de développement durable ». — Martin Imbleau, président-directeur général de l’Administration portuaire de Montréal.

 

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est le 2e plus important port au Canada et un centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. Seul port à conteneurs au Québec, il est un port de destination desservi par les plus grandes lignes maritimes au monde. Il est également une plaque tournante intermodale, dont l’offre de service est unique en Amérique du Nord, qui possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais, relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens. L’APM exploite aussi un terminal de croisières et un centre d’interprétation portuaire.

L’APM intègre les volets économique, social et environnemental dans ses démarches d’entreprise. Cet engagement est encadré dans une politique de développement durable, dont les principes directeurs visent l’implication, la coopération et la transparence. L’activité portuaire soutient 19 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,6 milliards de dollars par année.

— 30 —

Source