« Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort », dit l’adage, et, à voir comment l’ensemble de la chaîne logistique a réagi après les récents événements, on peut dire que la crise sanitaire en cours nous a certainement fait grandir collectivement !  

 

Au cours des derniers mois, nous avons vu l’ensemble de la chaîne logistique se mobiliser pour continuer à faciliter le travail des entreprises et trouver des espaces d’entreposage ; nous avons vu les organisations réinventer leurs façons de travailler pour assurer un maximum de sécurité à leurs employés demeurés sur le terrain. Le télétravail s’est déployé à grande échelle, et nous avons même lancé des projets d’intelligence artificielle pour acheminer plus efficacement les biens jugés essentiels par les autorités là où les besoins sont importants, avec l’objectif d’éviter toute pénurie et ralentissement d’approvisionnement. Et plus que jamais, le Port de Montréal a maintenu son soutien financier aux organismes communautaires de notre communauté avoisinante. Un bel exemple de réactivité et de collaboration de notre industrie du transport et de la logistique !

D’ailleurs, si Montréal est aussi attractive à l’échelle internationale, aussi dynamique sur le plan économique, aussi créative et agréable à vivre, c’est grâce à l’esprit de mobilisation et de solidarité qui unit les acteurs économiques de la région, à leur grande habitude de travailler ensemble et de trouver des solutions. Dans le contexte actuel, l’esprit d’adaptation de tous les intervenants de l’industrie portuaire a été un atout important pour maintenir de nombreux emplois clés.

Et même si nous ne sommes pas encore retombés sur nos pieds, avec une inévitable baisse des trafics de marchandises prévue en 2020 et l’annulation de la saison des croisières, nous voyons déjà que les activités portuaires joueront un rôle clé dans la reprise économique. Nos chantiers de construction ont repris, signifiant que nous poursuivons nos grands projets, notamment la future tour d’observation du Grand Quai. Et nous souhaitons plus que jamais poursuivre avec notre grand projet de terminal portuaire à Contrecœur : un projet créateur de 5000 emplois pendant la construction et porteur de retombées économiques de 470 millions de dollars par an.

On regarde de l’avant, ensemble !

Sylvie Vachon,
Présidente-directrice générale de l'Administration portuaire de Montréal