Commercer avec le monde

LA QUESTION

Comment suivre les conteneurs ?

Un conteneur part de Singapour et se rend jusqu’à un entrepôt à Laval, en passant par le port de Montréal… Mais d’un bout à l’autre de la planète, comment est-il possible de suivre le chemin fait par votre cargo ?

Voici les principales technologies utilisées :

  1. Numéros de suivi

La solution la plus simple : chaque conteneur est doté d’un code unique et ses mouvements sont enregistrés quand il passe certains points clés, comme des ports ou des entrepôts. En entrant le numéro du conteneur sur le site web de la compagnie de transport, le client peut avoir une idée de sa localisation. L’inconvénient, c’est que le conteneur n’est localisé que lorsqu’il est scanné dans un lieu précis, il est donc impossible de savoir où il est rendu entre deux de ces points de contrôle. Le système TradeLens intègre désormais cette information dans une plateforme blockchain.

  1. Traqueurs GPS

De plus en plus utilisés, les traqueurs GPS sont soit aimantés sur le conteneur et placés sur un des côtés (jamais au-dessus, car les conteneurs sont empilés les uns sur les autres), soit intégrés au mécanisme de fermeture. Ainsi, le traqueur peut suivre le conteneur tout au long de son parcours. L’avantage : il s’agit d’une solution très précise et en temps réel. L’inconvénient : le coût élevé et les entraves technologies possibles, comme la durée de vie des batteries et les pannes de communication entre les capteurs et les réseaux qui relayent leurs informations. Certaines compagnies ont recours aux panneaux solaires pour s’assurer que leur système fonctionne toujours.

  1. Capteurs Bluetooth ou RFID (radio frequency identification)

Une solution beaucoup moins chère et énergivore que les traqueurs GPS : un dispositif de suivi basé sur Bluetooth ou la radio-identification est placé sur chaque conteneur. L’entrepôt ou le terminal ont des points d’accès qui lisent les dispositifs à proximité. Connecté via cellulaire, ce point d’accès indique l’emplacement associé au dispositif sur le navire, confirmant ainsi sa présence. Sans passer par des données satellites, ce système permet de connecter le dispositif de suivi à une plateforme de données. L’inconvénient : ce système requiert la mise en place d’une plateforme de données afin de recueillir et analyser l’information. L’installation est donc plus complexe. Ce système est également de plus en plus utilisé.

Notons qu’au-delà de permettre la localisation des conteneurs, ces technologies ont beaucoup d’autres avantages ! Grâce à elles, on peut communiquer la température, de taux d’humidité, les vibrations, les impacts, les tentatives d’effraction ou encore les autorisations douanières.

 

Vous avez une question sur le Port de Montréal ou ses activités ? N’hésitez pas à nous en faire part et nous pourrons y répondre dans cette rubrique : kettania@port-montreal.com.