Commercer avec le monde
22 octobre 2019
À la une
En bref
À la une
 
 

Le Port de Montréal lance une série de capsules vidéo pour souligner le rôle névralgique des opérations portuaires

Dans le cadre campagne de sensibilisation visant à mieux faire connaître son impact sur l’économie du Grand Montréal et du Québec, le Port de Montréal a rassemblé des témoignages éloquents de personnalités d’affaires du Québec et de certains intervenants du milieu des transports et de la logistique.

Les différentes capsules vidéo, qui abordent les thèmes de l’impact économique, de la collaboration, de l’innovation et du projet de terminal Contrecœur, mettent en lumière le rôle et l’importance du Port de Montréal comme maillon économique d’envergure et comme allié incontournable du succès de nombreuses entreprises québécoises.

En cette Journée maritime (22 octobre 2019), découvrez la première capsule de la série, Plateforme de commerce mondial, moteur économique régional : https://www.youtube.com/watch?v=UJ7M0uBnxFg&t=4s.

 

En bref
 

Le projet du terminal portuaire à Contrecœur attire l’attention à l’international

Alors qu’il fait actuellement l’objet d’un développement rapide, le projet de terminal portuaire à Contrecœur s’impose par sa solidité et sa pertinence aux yeux des joueurs des milieux de l’ingénierie et de l’infrastructure à l’international.

Le projet a notamment fait l’objet d’une présentation d’envergure au 11e Grand forum du Conseil des infrastructures, qui s’est déroulé du 15 au 17 octobre à Montréal. Sous le thème Environnement et développement durable, l’événement comprenait une conférence prononcée par Ryan Dermody, vice-président Contrecœur de l’Administration portuaire de Montréal, et un panel de discussions réunissant Dominique Amyot-Bilodeau, avocate à McCarthy Tétrault, Nathalie Drouin, professeure au département de management et technologies à l’UQAM et directrice exécutive de KHEOPS, et Pierre-Olivier Perras, président d’Énergie Power, modéré par Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. L’événement a permis d’aborder la planification et la mise en œuvre du projet sous l’angle des trois piliers du développement durable : économique, environnemental et social.

De plus, au nom de l’Administration portuaire de Montréal, Sylvie Vachon, présidente-directrice générale, a reçu un prix Méritas du Conseil des infrastructures pour le projet Contrecœur. Ces prix étaient remis aux personnalités ainsi qu’aux organisations s’étant les plus démarquées dans la gestion et la réalisation de projets en infrastructure au Canada.

Le projet de terminal portuaire à Contrecœur a également fait l’objet d’une conférence de Ryan Dermody au 11e North American Strategic Infrastructure Leadership Forum, qui se déroule à Washington DC les 21 et 22 octobre et qui affiche l’objectif de présenter les 50 plus grands projets d’infrastructure au monde en termes de compétitivité, de retombées potentielles et de solidité financière. 

 

Un livre blanc pour le développement de l’est de Montréal


De gauche à droite : Sophie Roux, vice-présidente des affaires publiques au Port de Montréal, Christine Fréchette, présidente-directrice générale de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal ; Christian Yaccarini, président et chef de la direction de la Société de développement Angus ; Alexandre Lagarde, directeur principal Europe de Montréal International ; Malika Habel, directrice générale du Collège de Maisonneuve.

Le Port de Montréal est fier d’avoir participé à l’élaboration du livre blanc de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal intitulé Cap sur l’Est : livre blanc pour un développement économique renouvelé pour l’est de Montréal.

Lancé le 8 octobre dernier, l’ouvrage émet 40 recommandations destinées aux différents paliers gouvernementaux et acteurs du territoire pour faire de l’est de Montréal un territoire innovant et attractif pour les entreprises. Parmi celles-ci, citons notamment :

  • Accélérer la décontamination des sols afin d’accroître la capacité d’accueil pour des projets d’investissement
  • Mettre en place des infrastructures de base
  • Offrir aux résidents et travailleurs une réelle mobilité
  • Améliorer la fluidité du transport des marchandises
  • Privilégier les modèles socio-économiques innovateurs

Consultez le livre (pdf) : https://cdn.ccemontreal.ca/wp-content/uploads/2019/10/08112504/CCEM_livre_blanc_web.pdf.