Commercer avec le monde
5 septembre 2018
À la une

 

En bref
À la une
 

Le Port de Montréal s’associe avec Centech pour créer le premier accélérateur d’innovation portuaire en Amérique du Nord

Le Port de Montréal est heureux d’annoncer qu’une nouvelle étape a été franchie dans sa stratégie de développement axée sur l’innovation et les technologies visionnaires. Dès aujourd’hui, il s’associe avec le Centre de l’entrepreneuriat technologique (Centech) et l’École de technologie supérieure (ÉTS) pour lancer une cellule d’innovation en logistique portuaire ; une première en son genre en Amérique du Nord. Il se positionne ainsi à l’avant-garde du mouvement du secteur maritime vers un avenir où technologies émergentes, efficacité et développement durable vont de pair.

Cette annonce a eu lieu dans le cadre de la 3e édition de chainPORT Academy, qui se déroule du 5 au 7 septembre à Montréal et dont le Port est l’hôte. Ce séminaire organisé par le réseau international des ports intelligents chainPORT regroupe des représentants de ports intelligents de partout dans le monde dans l’objectif de partager les connaissances, d’échanger et de construire ensemble une vision commune pour l’avenir du transport maritime. Le Port de Montréal est membre de chainPORT depuis 2017.

Un espace propice à l’innovation

Établie dans les nouveaux locaux professionnels de Centech, dans l’ancien planétarium de Montréal au cœur du quartier de l’innovation de Montréal, cette cellule d’innovation offre un espace de collaboration entre les experts du Port de Montréal, de jeunes entreprises technologiques et des doctorants issus de plusieurs universités.

Rassemblant autour des mêmes objectifs les forces vives de ces différents intervenants, le nouvel accélérateur d’innovation portuaire s’impose comme un levier fondamental pour l’avancement de solutions technologiques au service du transport maritime.

Imaginer le transport maritime de demain

Quatre thématiques d’innovation guideront le travail de la cellule, axé sur des problématiques en logistique portuaire :

  • La visibilité de la chaîne logistique et la mobilité des marchandises
  • La cybersécurité
  • L’amélioration des processus et l’agilité
  • La dé-carbonisation de la chaîne logistique

Parmi les chantiers en cours, un programme sur la réalité augmentée fait l’objet d’un partenariat avec la firme PreVu3D, visant la modélisation des lieux et des installations portuaires en trois dimensions. À terme, un tel outil permettra d’améliorer la planification des infrastructures, d’optimiser les espaces, ou encore de visiter les installations du Port en réalité virtuelle. Dès 2019, d’autres partenaires du Port de Montréal seront invités à se joindre à cet accélérateur d’innovation portuaire. Celui-ci prendra donc un axe collaboratif abordant des problématiques transversales communes aux différents intervenants de la chaîne logistique.

 

En bref
 

Vers une autre année record dans le secteur des conteneurs au Port de Montréal

Après avoir dressé un premier bilan de ses activités commerciales en date du 31 juillet, le Port de Montréal se dirige encore en 2018 vers une année record dans le secteur des conteneurs, plusieurs records ayant déjà été battus.

En effet, au cours des sept premiers mois de l’année, le Port a manutentionné 960 751 conteneurs EVP, ce qui correspond à une augmentation de 8,3 % par rapport aux chiffres de l’an dernier à la même date. À lui seul, le mois de mai 2018 a enregistré un total de 153 235 conteneurs EVP manutentionnés en un mois, du jamais vu au Port de Montréal.

Le mois de juillet 2018 prend également place dans ce palmarès avec une augmentation de 24,7 % des tonnes de conteneurs importés par rapport au même mois de l’année 2017. Les produits alimentaires sont en majorité responsables de cette augmentation, suivis des produits forestiers et des produits métalliques. Quant aux pays d’origine de ces importations, notons que l’Asie et l’Afrique affichent une hausse, appréciable tandis que l’Europe occupe le haut du pavé avec une augmentation de ses importations de 57 % par rapport à 2017.

Une excellente nouvelle qui témoigne du dynamisme des relations économiques entre le Canada et l’Union européenne, renforcées notamment par l’Accord économique et commercial global (AECG). À ce titre, un nouveau service-conteneur opéré par la ligne Maersk et Hambürg Sud, reliant Montréal aux pays de la Méditerranée, a vu son premier porte-conteneurs, le Cap Portland, arriver à Montréal le 26 juillet dernier.

 

Tony Boemi, vice-président Croissance
et développement de l'APM

Tony Boemi réélu à la présidence de l’Association des croisières du Saint-Laurent (ACSL)

L’Association des croisières du Saint-Laurent (ACSL) a tenu son assemblée générale annuelle en juin dernier au cours de laquelle ses membres ont été appelés à élire les administrateurs du conseil d’administration. Tony Boemi, vice-président, Croissance et développement au Port de Montréal a été réélu à titre de président de l’ACSL pour un nouveau mandat de deux ans. Le conseil d’administration est complété par Mme Nancy Houley, vice-présidente (Port de Québec) et Mme Renée Dumas, secrétaire-trésorière (Croisières Baie-Comeau).

L’ACSL est une association sectorielle regroupant neuf ports d’escale le long du fleuve Saint-Laurent. Sa mission est de contribuer à la croissance du marché des croisières au Québec en offrant des services de commercialisation et de développement à ses membres. L’ACSL est soutenue par ses partenaires Tourisme Québec, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec et Développement économique Canada.

En dix ans, l’ACSL a doublé le nombre de compagnies qui visitent le fleuve pendant la saison des croisières, passant de 15 en 2008 à 30 cette année. Au terme de cette saison qui a débuté en mai, les 9 ports d’escale auront reçu plus de 500 000 jours-passagers, ce qui représentera une augmentation 30 % de la clientèle par rapport à la saison 2017.