Commercer avec le monde

MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE

L’innovation : un outil au service du développement durable

On le sait, le trafic de marchandises augmente chaque année dans le monde et au Port de Montréal. Une fort bonne nouvelle sur le plan économique, mais cette croissance ne va pas sans poser des défis de taille en matière de développement durable et de gestion des impacts environnementaux.

Si le transport maritime demeure le moins polluant des modes de transport de marchandises, le Port de Montréal souhaite pousser toujours plus loin sa démarche environnementale. L’objectif constant : plus d’efficacité et moins d’impact ! Nous sommes convaincus que le transport maritime de demain peut et doit contribuer à l’avenir durable de la planète.

Et notre outil de prédilection pour y arriver, c’est l’innovation. Voici les réalisations récentes du Port de Montréal en matière de technologies vertes pour un avenir durable :

  • un système d’approvisionnement des navires en GNL, moins polluant que les carburants traditionnels. Mis en place en partenariat avec Groupe Desgagnés et Énergir, ce nouveau système d’approvisionnement vise à inciter les armateurs à se tourner vers cette option compétitive et propre.
  • une alimentation électrique à quai pour brancher les navires de croisière et les navires-hivernants sur l’énergie hydroélectrique. Même s’ils sont à quai, les navires continuent à faire tourner leurs moteurs afin d’alimenter les services à bord, les systèmes de sécurité et de réfrigération… Ces nouveaux branchements permettent donc de prendre le relais des génératrices au diesel et de diminuer les émissions de GES.
  • une application mobile pour diminuer le temps de traitement des camions sur les terminaux. Grâce à un système de captation de données permettant de mesurer les temps de déplacement des camions de l’entrée à plusieurs points de contact, l’application PORTail du camionnage informe les camionneurs et répartiteurs du trafic et des temps d’attente en temps réel. Ainsi, ils peuvent mieux planifier leurs déplacements vers les accès aux terminaux et réduire la congestion. Un nouveau modèle prédictif de l’application est d’ailleurs en cours de préparation, avec l’objectif de gagner encore plus en efficacité.
  • des véhicules hybrides en circulation sur les installations portuaires. Toute la flotte de véhicules et de camionnettes de service a été remplacée par des modèles hybrides. De plus, les locomotives du port sont des locomotives de nouvelle génération à génératrices multiples plus écologiques.

Toutes ces initiatives portent fruit ! Pour la 3e année consécutive (en 2017), les émissions de GES au Port ont diminué malgré une augmentation des marchandises manutentionnées. Et depuis cinq ans, on constate une diminution des émissions de GES par tonne de marchandises manutentionnées, ce qui a permis à l’APM d’obtenir le niveau 5 au programme volontaire de l’Alliance verte (7 % par rapport à 2016, près de 20 % en seulement cinq ans, 36 % depuis l’année témoin de 2007).

Et ça continue…

En partenariat avec le Centech, le Port de Montréal a créé le premier accélérateur d’innovation portuaire en Amérique du Nord : un espace de travail et de réflexion réunissant des experts en logistique portuaire, des étudiants et des jeunes entreprises technologiques, au service de quatre thématiques d’innovation ciblées, dont la dé-carbonisation de la chaîne logistique. Nous n’avons pas fini de nous réinventer !

Sylvie Vachon