Commercer avec le monde

PAROLE DE MARIN

Mettre le feu aux poudres


 

Au 16e siècle, l’expression la plus courante était plutôt « mettre le feu aux étoupes » : l'étoupe était la partie la plus grossière de la filasse de chanvre ou de lin. Elle servait – entre autres — à fabriquer les mèches des armes, mais aussi à colmater les fentes entre les planches pour étanchéifier la coque d’un bateau en bois.

Lorsque le capitaine du navire estimait que le combat était perdu d'avance, il pouvait donner l'ordre de mettre le feu aux étoupes. Le canonnier approchait une mèche enflammée des barils de poudre entreposés dans le bateau et les marins se jetaient à l’eau avant que le navire explose.

Les « étoupes » ont été remplacées par « poudres » aux 18e siècle.

Dans un sens plus ancien, l'expression signifiait « provoquer des passions amoureuses ». Aujourd'hui, on l'utilise plus souvent dans le sens de « déclencher un conflit ou une catastrophe ».