Commercer avec le monde

PAROLE DE MARIN


 

"tomber en panne"

« Au bout de 300 km, la voiture est tombée en panne. »


 

Au 16e siècle, quand ils voulaient ralentir ou arrêter complètement leur voilier, les marins disaient qu’ils allaient « bouter vent en penne ».

Plus tard, l’expression s’est transformée en « mettre en panne » le voilier. Pour cela, ils devaient réorienter les voiles jusqu’à trouver le point d’équilibre où l’effet du vent dans la voilure ralentissait, et même freinait, l’élan du vaisseau.

Ils utilisaient l’expression « panne sèche » pour immobiliser le navire par le seul moyen du gouvernail, sans se servir de la voilure. Et si on se servait de la voilure, on disait que le bateau était « en panne courante ».

Au 18e siècle, lorsqu’un bateau était immobilisé, on disait qu’il était « en panne ».