Commercer avec le monde

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

 

Réunion annuelle de l’Administration portuaire de Montréal :
des résultats plus que satisfaisants pour 2014

 

Montréal, le 12 mai 2015 – L’année 2014 a été caractérisée par une augmentation substantielle des trafics de marchandises au Port de Montréal. Les résultats financiers ont suivi. Le volume de marchandises manutentionnées a, en effet, enregistré une augmentation appréciable de 8%. Cette croissance a permis de dépasser le cap des 30 millions de tonnes de fret manutentionné en une année.

« Compte tenu de la lente reprise économique mondiale qui a caractérisé l’année 2014, nous pouvons affirmer que le bilan 2014 du Port de Montréal est plus que satisfaisant », a déclaré la présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal (APM), Mme Sylvie Vachon, lors de la réunion annuelle tenue le 12 mai 2015.

À cette occasion, Mme Vachon a également dévoilé le bilan financier de l’organisation. En 2014, les revenus d’exploitation ont enregistré une augmentation de 8%, pour se chiffrer à 94,1 millions de dollars, ce qui reflète naturellement l’augmentation des trafics. Un contrôle serré des dépenses a permis de les ramener à 81,2 millions de dollars, soit une diminution de 0,6% par rapport à 2013. Ces efforts ont permis de dégager un bénéfice net de 14,5 millions de dollars, en augmentation par rapport à l’année précédente.

En 2014, le volume de marchandises conteneurisées a augmenté de 6%, pour atteindre 12,6 millions de tonnes. Cette augmentation est d’autant plus significative que les conteneurs représentent la plus grande part du trafic du Port de Montréal, soit 41 %. On doit certainement en partie ces excellents résultats à la diversification de plus en plus grande des marchés desservis par le Port de Montréal.

C’est sans contredit, toutefois, le vrac solide qui remporte la palme de la plus forte croissance, en 2014, avec une augmentation de 29%. Cette poussée lui a permis d’atteindre 8,6 millions de tonnes, en incluant les marchandises non-conteneurisées. Les céréales ont été le produit vedette : leur volume a bondi de 55%, un reflet de la récolte extraordinaire de 2013 dans les Prairies canadiennes.

Quant au vrac liquide, il a enregistré une légère baisse de 3%, en 2014, pour s’établir à 9,2 millions de tonnes. Du côté des croisières, 2014 est l’année où le Port de Montréal a accueilli un nombre record de plus de 71 000 croisiéristes et membres d’équipage. Il s’agit d’une augmentation de 1,5% par rapport à l’année 2013. 

Faits marquants

2014 est une année qui a vu progresser de nombreux projets, au Port de Montréal. En octobre dernier, CanEst Transit a inauguré son terminal de nettoyage et de mise en conteneur de produits agricoles, un service à valeur ajoutée qui cadre parfaitement avec la stratégie Port + de l’APM.

Aux secteurs Viau et Maisonneuve, un nouvel espace pouvant loger 200 000 conteneurs EVP (équivalent vingt pieds) a été aménagé et est prêt à accueillir un nouveau terminal à conteneurs qui sera opéré par Termont Montréal.

Par ailleurs, l’APM a renforcé ses relations avec la communauté, notamment en tenant des portes ouvertes pour présenter à la population les deux projets majeurs que sont la construction d’un terminal à conteneurs à Contrecoeur, ainsi que la restauration de la jetée Alexandra et de la gare maritime Iberville. De plus, un comité de bon voisinage a été créé, dans le but d’établir un dialogue et de développer un mode collaboratif de résolution des enjeux de voisinage.

À propos du Port de Montréal

Exploité par l’Administration portuaire de Montréal (APM), le Port de Montréal est un important centre de transbordement diversifié qui traite tous les types de marchandises : conteneurisées et non conteneurisées, vrac liquide et vrac solide. C’est un port de conteneurs de premier plan desservi par les plus grandes lignes maritimes de transport de conteneurs au monde.

Le Port de Montréal possède son propre réseau de chemin de fer directement sur les quais. Il est relié aux deux réseaux ferroviaires pancanadiens, ainsi qu’à un réseau autoroutier. Le Port exploite une gare maritime qui accueille les croisiéristes. Tous les autres terminaux sont gérés par des compagnies privées d’arrimage. L’activité portuaire soutient 16 000 emplois et génère des retombées économiques de l’ordre de 2,1 milliards de dollars par année.

- 30 -

Renseignements :

Sophie Roux
Vice-présidente, affaires publiques
rouxs@port-montreal.com
Téléphone : 514 283-7050
Télécopieur : 514 283-0829
www.port-montreal.com