Commercer avec le monde

NOUVELLES MARITIMES

Repousser les frontières : le congrès 2015 de l’AAPC à Montréal


Repousser les frontières

Avec un thème comme « Repousser les frontières », le Port de Montréal avait besoin d’une personnalité hors du commun pour inciter la communauté portuaire à assister au congrès annuel 2015 de l’Association des administrations portuaires canadiennes (AAPC), qui se tiendra du 29 septembre au 1er octobre à Montréal. Et, pour tenir ce rôle, pouvait-on trouver mieux que l’astronaute Julie Payette ?

« Elle incarne le dépassement, lance Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal. Nous sommes ravis qu’elle ait accepté d’animer l’événement de réseautage "Heure joyeuse", prévu dans le cadre du congrès annuel de l’AAPC de 2015 et de son assemblée générale annuelle. »

Le congrès réunira bon nombre des têtes dirigeantes de l’AAPC. Placée sous l’égide du conseil de direction de l’AAPC, la rencontre se tiendra un mois plus tard qu’à l’habitude, et sur une période plus brève, afin d’accommoder les organisateurs et délégués et de réduire le coût de l’événement.

« Nous travaillons fort afin de tirer le meilleur parti des trois journées que durera du congrès. Nous nous concentrerons sur les enjeux d’intérêt immédiat, que les administrations portuaires se doivent de cerner pour profiter au maximum des possibilités qui s’offriront à elles à l’avenir, d’expliquer Sophie Roux, directrice des communications de l’APM. L’innovation, la technologie, les marchés émergents, la solidarité sociale et l’expérience acquise au contact des autres, voilà quelques-uns des thèmes qui seront abordés. »


Julie Payette

La soirée de réseautage animée par Julie Payette sera l’occasion de libérer la pensée et de la laisser s’aventurer hors des sentiers battus. « Je crois que c’est la première fois dans l’histoire de l’AAPC que nous invitons des représentants d’entreprises collaborant étroitement avec les administrations portuaires de tout le Canada, par exemple des sociétés de transport ferroviaire et de camionnage, observe Sophie Roux. Le but est d’établir des rapports qui permettront peut-être un jour d’accoucher de nouvelles idées sur la façon de renforcer cette collaboration. »

L’APM s’est organisée pour tenir cette soirée de réseautage au Centre des sciences de Montréal, dans le Vieux-Port. « C’est un lieu propice à l’éclosion de la réflexion innovatrice, car on y baigne dans la science et la technologie, indique Sophie Roux. L’édifice hébergeant le centre est un ancien entrepôt portuaire converti en établissement communautaire de grande valeur. »

Le congrès proprement dit se tiendra à l’hôtel Le Westin, lequel, comme les Montréalais le savent, est situé en face du multicolore Palais des congrès et adossé au Vieux-Montréal. « C’est l’endroit rêvé pour quiconque s’intéresse à la vie portuaire », affirme Sophie Roux.

Les participants au congrès auront la possibilité de visiter le Port de Montréal. « Nous sommes impatients de montrer à nos collègues les importants investissements réalisés dans les nouvelles infrastructures ainsi que les mesures prises pour réaliser des gains d’efficience, pour offrir des services à valeur ajoutée, pour améliorer la durabilité environnementale des opérations, pour attirer les marchés émergents et pour accueillir des navires de plus grande capacité », explique Sylvie Vachon.

Depuis que Sylvie Vachon en a pris la barre il y a cinq ans, l’Administration portuaire de Montréal a su repousser les limites à sa façon. À l’occasion du prochain congrès annuel, Sylvie Vachon se propose bien d’exposer l’évolution de l’APM et de s’enrichir en intégrant les initiatives novatrices prises par ses collègues de l’AAPC. N’omettez donc pas d’inscrire à votre agenda pour l’automne 2015 ce rendez-vous incontournable!