Commercer avec le monde

Le Point de vue de ... Holger Oetjen


Holger Oetjen, Directeur Général Principal, Hapag-Lloyd (Canada)

Hapag-Lloyd est un chef de file de l’industrie mondiale des transports maritime de ligne. L’entreprise assure le transport de plus de cinq millions EVP (conteneurs équivalent vingt pieds) annuellement. En 2012, Hapag-Lloyd célèbre ses 120 années de service au Port de Montréal. PortInfo a rencontré le directeur général de Hapag-Lloyd Canada, Holger Oetjen, pour discuter des activités de la compagnie au Port de Montréal et de différents sujets reliés à l’industrie du transport par conteneurs.

 

Comment Hapag-Lloyd a-t-elle été en mesure de faire croître son volume d’affaires dans le cadre de ses opérations au Port de Montréal?

L’acquisition des navires du CP en 2005, suivie de l’intégration de leurs activités et de leur réseau en 2006, a propulsé Hapag-Lloyd à une position de chef de file dans le transport océanique par conteneurs pour l’ensemble du Canada. Montréal est le port ayant le plus gros volume d’activité au sein de notre portefeuille canadien. L’efficacité du service –notamment avec la possibilité de couvrir non seulement la partie océanique, mais de pénétrer profondément au sein du continent – est un facteur crucial pour nous. La fluidité parfaite de la connexion avec le territoire états-unien nous a permis, parallèlement à notre volume d’opération au Canada, de profiter pleinement de l’énorme potentiel que représente ce marché. La croissance est présentement stimulée par les importations européennes, alors que les difficultés économiques et le faible niveau de l’euro plombent le marché de l’exportation.

Où se situent les occasions de croissance pour Hapag-Lloyd dans le cadre de ses opérations au Port de Montréal?

Au cours des dernières années, la majeure partie de la croissance du volume de cargo transitant par le Port de Montréal est venue de marchés non-traditionnels de l’est et du sud asiatiques, ou encore de l’Amérique du Sud. Ces marchés ne sont pas desservis par un service direct, mais plutôt reliés par transbordement via les ports nord-européens ou méditerranéens.

Hapag-Lloyd n’est intervenu jusqu’à maintenant que de façon très sélective sur ces marchés potentiels. Ces derniers connaissent une croissance relativement robuste et offriront des occasions intéressantes pour accroître nos volumes dans le futur.

Comment Hapag-Lloyd travaille-t-elle avec l’Administration portuaire de Montréal et les autres parties impliquées pour accroître le volume d’affaires?

La force de ce qu’on appelle « le modèle de Montréal » ou « le modèle de la plaque tournante » a toujours été et continue d’être l’étroite collaboration de toutes les parties impliquées, à commencer par l’administration portuaire, les équipes des terminaux, les opérateurs de transport sur rail et les transporteurs maritimes.

L’aspect le plus important réside dans le maintien d’une communication et d’une coordination étroites afin d’assurer un service fiable et fluide, à partir du navire jusqu’au consommateur situé au cœur du continent. Compte tenu de la volatilité croissante des flux de marchandise à l’ère du transport intermodal, toutes les parties impliquées doivent partager une vision commune, celle d’une solide plaque tournante offrant une excellente qualité de service  et, en second lieu, des prix compétitifs.

Quelle est la stratégie  de croissance d’Hapag-Lloyd à l’international et en Amérique du Nord?

Alors que la demande continue de croître pour les services de transport par conteneurs, le transport maritime de conteneurs demeura une industrie en croissance dans une perspective de long terme. Selon les prévisions de IHS Global Insight, le volume des échanges commerciaux mondiaux devrait augmenter de 4 % en 2012 et de 5 % en 2013. On s’attend à des niveaux de croissance similaires jusqu’en 2016. Entre 2011 et 2016, le volume du transport mondial augmentera d’un total combiné de 29 %, toujours selon Global Insight. Pour cette même période, la compilation des commandes mondiales pour la construction de nouveaux navires de transport par conteneurs laisse présager l’atteinte d’un creux historique des mises en construction relativement au nombre de navires en activité dans le monde.

Afin de profiter des occasions de croissance à moyen terme – engendrées par l’expansion du marché – et de réaliser des économies d’échelle dans l’opération de sa flotte, Hapag-Lloyd mettra en service 10 nouveaux navires de très grande dimension, ayant chacun une capacité de 13 200 EVP (conteneurs équivalent vingt pieds). Le premier de ces nouveaux venus a été livré en juillet et deux autres suivront d’ici la fin de l’année, soit vers la fin septembre et la mi-novembre. La livraison des sept autres navires est prévue en 2013.

Hapag-Lloyd s’assure cependant d’agir de façon très prudente lorsqu’il est question de construire de nouveaux navires. Nous effectuons une gestion très active de notre flotte en maintenant une répartition efficace entre les navires dont nous sommes propriétaires et ceux en location. Hapag-Lloyd appartient au groupe restreint des leaders de l’industrie dont la flotte est très compétitive et flexible. Nous croyons en une croissance qui soit profitable tout en étant soutenable au sein du marché existant. Cela signifie que Hapag-Lloyd – en tant que fournisseur de services – et ses clients doivent chacun pouvoir être en mesure de bénéficier de leur relation d’affaires. Des services de la plus haute qualité et des frais établis à un niveau suffisant font partie de cette équation.

Quelle est la vision de Hapag-Lloyd sur l’industrie du transport par conteneurs?

L’excellence opérationnelle et le maintien d’une relation étroite, voire personnelle, avec les clients constitueront deux des plus importants facteurs clés pour obtenir du succès dans cette industrie. L’excellence opérationnelle repose sur un processus d’innovation continue au sein des flottes et des réseaux de service. Elle est également tributaire de la fiabilité, de l’efficacité, de la sécurité et de l’optimisation des processus, tous des aspects pour lesquels il est indispensable de pouvoir compter sur des systèmes TI à la fine pointe de la technologie.

Un autre facteur de succès appelé à jouer un rôle grandissant est la mise en place d’une approche de développement durable – non seulement en ce qui a trait aux questions environnementales et sociales, mais également dans le développement de la relation avec le client. Cet aspect a toujours été une priorité importante pour Hapag-Lloyd, que ce soit aux plus hauts échelons de l’équipe de gestion ou dans le travail quotidien de notre personnel. La preuve en est que les services de transport maritime de Hapag-Lloyd continuent d’obtenir du succès depuis plus de 165 ans dans le monde entier, et maintenant depuis 120 ans au Canada.