Commercer avec le monde

Le mot de la PDG

Les beaux métiers de la mer

Chers Amis du Port de Montréal,

Les métiers reliés au transport maritime sont multiples. On estime que le Port de Montréal est à l’origine de la création d’environ 18 000 emplois directs et indirects. Dans la plupart des cas, ces travailleurs ne sont pas en contact avec un navire, ni sur l’eau. Je pense, par exemple, à tous ces gens, techniciens et professionnels, qui travaillent dans les bureaux des agences maritimes, des fournisseurs maritimes et des transporteurs maritimes. Plus près de moi, je pense à mon équipe, qui coordonne et gère les activités du Port de Montréal sur le territoire du port, depuis les bureaux de notre siège social situé sur la rue Pierre-Dupuy, près de l’autoroute Bonaventure. Ils sont ingénieurs, opérateurs ferroviaires, comptables, administrateurs, soudeurs, avocats, communicateurs, menuisiers, professionnels en approvisionnement, archivistes, informaticiens, et j’en passe.

Dans cette édition de Carnet de bord, nous vous présentons un des métiers qui amènent ses artisans à travailler étroitement avec notre fleuve majestueux, et ceci, dans toutes les conditions climatiques imaginées par nos quatre saisons. Et Dieu sait qu’elles en ont, de l’imagination ! Ce métier, c’est celui de pilote du Saint-Laurent.

La plupart des métiers de la mer sont intéressants et très bien rémunérés. En plus, les travailleurs de la mer sont en demande ! Le taux de placement atteint généralement 100 %. Mais il y a tellement de choix de carrière offerts aux jeunes lorsqu’ils sortent de l’école secondaire, que les métiers de la mer se retrouvent facilement noyés dans cette abondance de propositions. Le Port de Montréal se fait un devoir d’en faire la promotion. En souhaitant que la lecture de ce dossier inspire un jeune de votre entourage !

Bonne lecture !

Sylvie Vachon

Présidente-directrice générale
Port de Montréal