Commercer avec le monde

VOISINS DU PORT

Le village au pied-du-courant:
une fenêtre sur le port

Depuis deux ans, au début de l’été, tout à côté du parc Bellerive, près du pont Jacques-Cartier, surgit un village qui ouvre une grande fenêtre sur le fleuve Saint-Laurent, son port, ses quais et les navires. Les citoyens y trouvent un havre de détente et de culture.


 

L’été qui s’est prolongé a fait le bonheur du Village au Pied-du-Courant et de ses participants. Au début septembre, on se serait cru encore en plein été, avec les enfants qui jouent dans le sable, la canicule, les parasols, un pique-nique et une bonne bière.

Le Village au Pied-du-Courant, c’est ce terrain situé entre la rue Notre-Dame et le fleuve Saint-Laurent, tout au bout des rues Parthenais et Fullum, qui surplombe les voies ferrées du Port de Montréal sur lesquelles circulent les trains chargés de conteneurs. On y jouit d’une vue en contreplongée du monumental pont Jacques-Cartier et d’une place de premier choix les soirs de feux d’artifice, en regardant un peu vers l’ouest. Tout autour, les manèges de la Ronde, les quais et les navires.


 

Le Village au Pied-du-Courant, c’est un projet original qui offre à la population une fenêtre sur le fleuve et sur les installations portuaires, dans un aménagement agréable et convivial. L’an dernier, il s’est fait connaître sous le vocable de « Village éphémère ». Mais, cette année, le projet n’a plus rien de temporaire, car devant sa popularité, ses créateurs ont pris la résolution de le pérenniser. « En 2015, le Village a accueilli trois fois plus de gens que l’année précédente. La programmation était plus riche et ce fut un succès! » s’exclame Maxim Bragoli, de Pépinière & Co., Créateurs d’espaces, qui ne compte plus les heures qu’il a passées à assurer la direction générale du projet du Village.

Ouvert du jeudi au dimanche, le Village accueille un marché d’artisans, des expositions artistiques, des spectacles musicaux et du cinéma.

Sur place, on trouve un bar et des camions-restos. On peut aussi y apporter son pique-nique, car cet endroit public appartient à la population et son accès est gratuit. Plusieurs s’y retrouvent entre amis pour prendre un verre, pour lire tranquillement ou pour faire une sortie familiale.


 

Le Village au Pied-du-Courant doit son existence à plusieurs groupes qui partagent le même désir d’améliorer la qualité de vie des quartiers de la métropole, de bonifier les accès au fleuve, et de rendre plus fréquentables et plus sécuritaires les espaces urbains vacants.

Voici les principaux parrains du Village :

Le financement du projet est assuré grâce à une bourse du Fond d’initiative et de rayonnement de la métropole (FIRM), du secrétariat à la région métropolitaine du gouvernement du Québec. Il est également soutenu par l’arrondissement Ville-Marie de la Ville de Montréal, dans le cadre de son programme de soutien aux initiatives culturelles structurantes, ainsi que par le Port de Montréal, qui a contribué à hauteur de 15 000 $ pour la saison 2015, dans le cadre de sa politique d’investissement communautaire.


 

En 2015, le Village au Pied-du-Courant a fourni de l’emploi à une quarantaine de personnes. Lors de notre passage, un petit groupe d’animateurs, dont faisait partie Fanie St-Michel, de Conscience urbaine, menait une enquête auprès des gens présents sur le thème Une idée pour l’avenir du secteur. Fanie St-Michel explique sa démarche : « L’objectif de Conscience urbaine, c’est d’amener au Village les résidents du quartier, les voisins du Port, en organisant des activités familiales comme des pique-niques, en allant chercher les personnes âgées qui n’ont pas toujours le réflexe de sortir pour se rendre dans le secteur qui longe le Port de Montréal. C’est un secteur que les voisins n’ont pas l’habitude de fréquenter. »

On a déjà hâte de voir naître l’édition 2016 du Village au Pied-du-Courant !