Commercer avec le monde

De la grande visite

En septembre et en octobre, la gare maritime Iberville vibre sous l’assaut des croisiéristes venus admirer les couleurs légendaires de l’automne québécois. Cette année plus que jamais.

2012 se présente comme une année record en terme de visiteurs : à la fin de l’année, pas moins de 55 000 passagers auront fait escale à Montréal, soit une augmentation de 46 % par rapport à 2011. Tous ces visiteurs, auxquels on ajoute les quelque 14 000 membres d’équipage des navires, généreront pour Montréal des retombées économiques évaluées à 14 millions de dollars.

De la Cité du Havre, on admire ces paquebots blancs immaculés ou joliment colorés, dont les plus gros, avec leurs cheminées et leurs longues antennes, viennent modifier la silhouette urbaine de Montréal.

Ce résultat enviable n’est pas le fruit du hasard, non plus qu’une chance passagère. En effet, plusieurs acteurs de la vie économique de Montréal se sont juré de faire de la métropole québécoise une escale de plus en plus courue. À l’initiative de Tourisme Montréal et du Port de Montréal, ils ont décidé d’unir leurs efforts au sein du Comité croisières Montréal. Ils sont tous là : Aéroports de Montréal, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, la Société du Vieux-Port de Montréal, l’Association des hôtels du Grand Montréal, la Ville de Montréal, le Casino de Montréal et la Société de développement commercial du Vieux-Montréal. Le comité peut également compter sur le soutien de Tourisme Québec.

En plus d’avoir vu passer un nombre record de passagers, notons que la saison 2012 aura été l’occasion de voir pour la toute première fois dans le port de Montréal certains navires de croisières internationales, dont le Seabourn Sojourn, un navire de très grand luxe venu s’amarrer les 28 septembre et 19 octobre. Ce navire de 198 mètres de long, propriété de la compagnie The Yachts of Seabourn, peut accueillir jusqu’à 450 passagers.


Un visiteur de prestige

Le 27 septembre dernier, un paquebot de croisière pas comme les autres est venu faire sa visite annuelle à Montréal. The World porte bien son nom, car il effectue un tour du monde ininterrompu. Parti pour la première fois d’Oslo, en Norvège, en 2002, il a ceci de particulier que la plupart de ses passagers sont des résidents, propriétaires de l’un des 165 appartements de grand luxe.

Certains y habitent toute l’année. Véritable communauté résidentielle flottante, The World sillonne les mers du monde, des pôles à l’Équateur, et fréquente tous les continents. Il appartient à la compagnie ResidenSea.

Pour en savoir plus cliquez ici.