Commercer avec le monde

Nouvelles maritimes

Gare maritime revampée


 

La grande salle de la gare maritime Iberville est plus lumineuse que jamais, cet automne, pour accueillir les croisiéristes qui débarquent à Montréal.

 

Les murs frais peints de couleur claire supportent de nouveaux panneaux d’indication très visibles qui identifient facilement les différents services. Côté quai, les murs extérieurs sont recouverts d’un nouveau revêtement gris clair. Côté stationnement, le mur extérieur revêt le bleu du port, sur lequel se découpe un navire blanc stylisé très élégant. Tout est nickel pour accueillir la visite.


 

« Ce revamping démontre notre intérêt à développer le marché des croisières », dit Tony Boemi, vice-président, croissance et développement, Administration portuaire de Montréal. Un projet est sur la planche à dessin pour pousser l’effort de modernisation de la gare afin de la rendre encore plus belle et plus fonctionnelle. Le Comité croisières Montréal, chapeauté par Tourisme Montréal et l’APM, et soutenue par Tourisme Québec, est convaincu du potentiel de l’industrie des croisières de Montréal et s’emploie à le développer. Ses efforts portent des fruits : en 2012, la métropole a accueilli près de 70 000 passagers et membres d’équipage, soit une augmentation de 47 %.

 

Le chef d’orchestre de la gare

En ce 21 septembre au matin, la gare maritime Iberville vrombit comme une ruche, envahie par les quelque mille passagers du navire de croisières Maasdam. Souriant, toujours en mouvement, Jean-Charles Côté est partout : près de la passerelle pour accueillir les visiteurs, aux bagages pour s’assurer que tout roule, à la sortie pour vérifier qu’on ne manque pas de taxis. Le nouveau coordonnateur aux croisières et au service aux clients du Port de Montréal nage dans cette foule comme un poisson dans l’eau.Il est le premier surpris de se retrouver ici. Il y a à peine 10 mois, il coulait une retraite bien méritée, entre ses cours de peinture et son rôle de grand-père. Mais il a répondu « Présent ! » à l’appel du Port de Montréal, qui lui offrait la responsabilité de la qualité du service à la clientèle des croisiéristes qui débarquent à Montréal. « J’étais très heureux à la retraite, mais je m’ennuyais du contact avec les gens. C’est que j’ai fait ça toute ma vie ! » avoue-t-il.


Jean-Charles Côté, coordonateur des croisières et service aux clients.
Son objectif numéro un : créer une première bonne impression auprès
des croisiéristes.

 

 

À son nouveau poste, il assure la coordination entre tous les partenaires impliqués dans l’organisation des croisières. « Ils m’appellent le chef d’orchestre! », dit-il non sans fierté. Son objectif numéro un : créer chez les passagers une première bonne impression, quand ils débarquent à Montréal : « La première impression est celle qui reste », se plaît-il à répéter.

Jean-Charles Côté a commencé sa carrière dans l’industrie à l’âge de 18 ans, comme agent de voyage. « Mais je voyageais depuis longtemps déjà… en lisant les Tintin. J’avais la tête pleine d’aventures », dit-il. Il a notamment travaillé pendant 25 ans chez Air Canada, où il a tout fait, dit-il, « sauf piloter un avion ». Il a aussi été responsable des ventes pour un consortium de cinq chaînes hôtelières et d’un croisiériste couvrant toute l’Amérique du Nord. Au cours des cinq dernières années, il travaillait avec MSC Croisières. Bref, Jean-Charles Côté connaît l’industrie du voyage sous toutes ses coutures. Avec lui, la gare maritime Iberville est entre bonnes mains.

Son travail est saisonnier, de mai à novembre. Que fait-il, le reste du temps ? Des croisières !