Commercer avec le monde

NOUVELLES


Le plateau de tournage de l'émission L'Été indien.

L'été indien au Port

« Nous jouissons certainement de la meilleure vue sur Montréal! » s’était exclamé Don Scardochio, lors d’une entrevue l’automne dernier (Lire le reportage).

Le directeur des opérations de l’opérateur de terminal Empire Stevedoring ne croyait pas si bien dire ! Après avoir parcouru de nombreux sites offrant une vue sur le centre-ville de Montréal, les responsables de la production de l’émission L’été indien, aux Productions J, sont arrivés sur la jetée Bickerdike et la vue leur a littéralement coupé le souffle. La décision s’est imposée : on tournerait ici, sur la jetée.

Coanimées par Julie Snyder et le Français Michel Drucker, les quatre émissions de L’été indien ont donc été tournées en juillet. Les animateurs y ont accueilli des vedettes bien connues comme Xavier Dolan, Marie-Mai, Marc Labrèche, Francis Cabrel et... Céline Dion, dont le passage a évidemment beaucoup fait jaser. Plusieurs invités internationaux, habitués aux plateaux à grand déploiement et à budgets énormes, ont été impressionnés par le décor grandiose de L’été indien. 


Le plateau de tournage était situé au bout de la jetée Bickerdike.

La sécurité avant tout

Mais cet exploit a un prix ! Les Productions J ont dû installer un accès à l’eau courante, à l’électricité et à Internet, toutes choses absentes de la partie est de la jetée Bickerdike, où ils avaient dressé le décor de l’émission.

Par ailleurs, les équipes de tournage, techniciens et invités ont dû montrer patte blanche à la barrière d’accès au site. Jean-Pierre Hamel, directeur du terminal Bickerdike, explique : « D’après la loi sur les transports maritimes, nous devons assurer l’intégrité de la cargaison qui passe par nos quais. Selon le règlement, tout visiteur voulant pénétrer sur le territoire de la jetée doit être attendu. Personne ne peut errer sans surveillance ». Des autobus et des limousines-taxis faisaient la navette entre l’entrée du terminal et l’espace réservé au tournage.

C’est qu’ils étaient nombreux ! Quelque 150 employés de l’émission, plus les invités et le public venu assister à l’enregistrement. Pour accommoder tout ce beau monde, il a fallu installer une douzaine de motorisés, dont certains faisaient office de loges pour les artistes, et une dizaine de tentes à l’intention de la production.

« Puis, monsieur Hamel, vos locataires ont-ils été satisfaits de leur expérience au bout de la jetée Bickerdike ? »

« Plus que satisfaits… Ils parlent de revenir l’an prochain ! »

La Vitrine maritime : Onde


 

Pour une troisième année, Héritage maritime Canada nous gâte avec une nouvelle exposition de magnifiques photos de la mer intitulée Onde. Le sujet retenu cette année, c’est la vague. Sujet idéal pour le photographe puisqu’elle pose encore et encore, indéfiniment, sans jamais se lasser. Les vagues immortalisées par l’objectif du photographe Clark Little sont exceptionnelles. L’exposition, dont le Port de Montréal est un fier partenaire, est installée à l’intersection des rues de la Commune Ouest et King.

Dans le but de faire connaître l’exposition Onde, Héritage maritime Canada a lancé un concours auquel il suffit de s’inscrire pour courir la chance de gagner l’unique prix : www.espaces.ca/concours/concours-onde-par-clark-little-2014