Commercer avec le monde

CHIFFRES EN MAIN


 

Les denrées périssables prennent la mer

Le transport maritime profite des nouvelles technologies en matière d’atmosphère contrôlée appliquées aux conteneurs.

Ainsi, des cargaisons de fruits et de légumes, qui autrefois devaient prendre l’avion en vitesse pour arriver bien frais sur les étals des marchés, prennent aujourd’hui tranquillement la mer, n’hésitant pas à mettre plusieurs jours pour parvenir à destination. Et ils arrivent aussi frais que du temps où ils voyageaient par avion.

Le secret : des conteneurs de plus en plus sophistiqués à l’intérieur desquels on contrôle l’atmosphère avec une précision toujours croissante. L’évolution technologique permet de ralentir de plus en plus la maturation des fruits et des légumes, au point où, la distance et le temps de transit perdant de son importance, de nouveaux marchés éloignés pourraient s’ouvrir aux producteurs. On pourrait ainsi assister à une modification des structures de commerce pour ces denrées fraîches.

L’idée de contrôler l’atmosphère pour prolonger la vie des denrées périssables ne date pas d’hier : déjà, les Égyptiens entreposaient les olives dans des poteries scellées pour les conserver plus longtemps !

Les tableaux ci-contre illustrent le changement dans le choix du mode de transport, qui fait passer un certain volume de cargo de l’avion au navire. Ils sont tirés d’une étude effectuée par la firme-conseil et banque d’investissement Seabury Group.


Source : Seabury Group : Mode shift in perishables. Executive summary. May 2014
 

Source : Seabury Group : Mode shift in perishables. Executive summary. May 2014

 

Consultez le document

Seabury Group