Commercer avec le monde

AU LARGE

Une autre approche: le port de Houston adopte ISO 28000

Pour toute administration portuaire, la sécurité des installations et des gens qui y travaillent ou qui vivent à proximité est une priorité des plus hautes. En matière de gestion de la sécurité, l’Autorité du port de Houston (Port of Houston Authority, PHA) est un chef de file parmi les ports internationaux. Nous vous présentons le modèle de déploiement de la sécurité dans ce grand port américain.
 


Le Port de Houston

En mars 2008, le système de gestion de la sécurité (SGS) de la PHA a reçu la certification ISO 28000:2007 de l’Organisation internationale de normalisation. Du coup,  Houston devient la première autorité portuaire du monde à recevoir cette désignation internationale de sécurité.

Cette norme ISO définit des exigences rigoureuses à maintenir dans un système de gestion de la sécurité (SGS), qui englobe tous les aspects de la gestion de l’entreprise. Plus particulièrement, la norme ISO 28000:2007 a été élaborée pour répondre au besoin de l'industrie d’améliorer la sécurité de la chaîne d’approvisionnement.

En avril 2011, la PHA a reçu une nouvelle certification ISO 28000 d’une durée de trois ans pour la gestion de la sécurité, après avoir subi avec succès la vérification de son SGS.

La PHA possède et exploite les équipements publics situés dans le port de Houston, un complexe d’installations publiques et privées d’une longueur de 40 kilomètres et qui traite des marchandises diverses, des conteneurs, des céréales et d’autres marchandises sèches en vrac, des cargaisons liées à des projets et transports lourds ainsi que d’autres types de fret.

La certification ISO 28000 couvre la sécurité du périmètre à l’emplacement des terminaux de conteneurs Barbours Cut et Bayport, de même qu’à son terminal de vrac liquide.

« Grâce à la certification ISO 28000, nous profitons d’une intégration verticale à la grandeur de l’organisation. De la sorte, chacun connaît et comprend ses responsabilités propres en matière de sécurité. En outre, nous sommes maintenant à même de détecter les problèmes de sécurité plus rapidement, dit Patricia Ramsey, directrice administrative principale du programme de sécurité du département de la Santé, de la Sûreté, de la Sécurité et de l’Environnement de la PHA.

« ISO est un système idéal quand vient le temps de quantifier et de documenter les besoins. Grâce à la norme ISO 28000, tous nos procédures et processus liés à la sécurité sont documentés, et le plan de sécurité de nos établissements se trouve mis en œuvre. »

Meilleure visibilité

L’autorité portuaire a récemment réorganisé ses mesures d’urgence et de sécurité portuaire en une entité regroupant la Santé, la Sûreté, la Sécurité et l’Environnement.

« Au moment même où la norme ISO 28000 a été appliquée et étendue, notre organisation a connu une croissance, dit madame Ramsey. Nous bénéficions maintenant d’une meilleure visibilité au sein de l’organisation. Les gens travaillant à tous les niveaux comprennent mieux ce que nous faisons et ce qui nous motive. »

La division se targue maintenant d’avoir un coordonnateur à la gestion des urgences, ainsi que deux responsables de la sécurité et un assistant à la sécurité des installations qui dirigent une force de sécurité contractuelle regroupant plus de 100 personnes.

La PHA maintient son engagement envers la sûreté et la sécurité, en conformité avec la loi américaine sur la sécurité du transport maritime (Maritime Transportation Security Act, MTSA) de 2002. La Garde côtière et le Département de la sécurité intérieure des États-Unis administrent et appliquent les règles régissant les procédures de sécurité portuaire.

La certification ISO 28000 décernée au PHA garantit que l’autorité portuaire satisfait non seulement aux exigences des règlements du MTSA, mais qu’elle va au-delà de celles-ci, tout en assurant le déroulement efficace des activités commerciales.

« Un de nos engagements en matière de politiques de gestion de la sécurité consiste à maximiser la sécurité portuaire tout en accélérant la circulation des marchandises, explique madame Ramsey. Ceci est essentiel. Nous devons disposer d’un système de sécurité robuste qui n’entrave pas les déplacements des personnes devant se rendre au port et ayant un motif légitime d’y travailler.

« Quiconque franchit notre périmètre est un intervenant dans le programme de sécurité. Au moment d’élaborer de nouvelles procédures ou de nouveaux processus, nous collaborons étroitement avec nos intervenants, par exemple les entreprises de camionnage, les consignataires de navire, etc. Nous disposons de programmes auxquels les intervenants participent qui nous permettent de gérer l’accès aux installations. »


Patricia Ramsey, directrice administrative principale du
programme de sécurité du département de la Santé, Sûreté,
Sécurité et Environnement de la PHA. 

Dès avant 2008, l’autorité portuaire disposait profitait d’un service de gestion de sécurité robuste. La difficulté consistait dès lors à documenter le système dans le langage conforme à la norme ISO ainsi qu’à découvrir et à élaborer les points à améliorer.

« Nous avions déjà d’une structure valable, précise madame Ramsey. Maintenant, nous l’avons documentée. Quand nous découvrions des points non conformes à la norme au sein de cette structure, nous la modifions de manière à ce qu’elle y satisfasse. »

Les mesures élaborées par l’autorité portuaire dans le but de répondre à la norme ISO étaient entre autres l’amélioration des processus, procédures et pratiques de sécurité, la surveillance et la documentation plus détaillées et plus efficaces, la formation plus poussée des forces policières de la PHA et des partenaires en sécurité, ainsi que l’expédition plus efficace des véhicules à travers les barrières.

La poursuite de l’amélioration est essentielle

L’obtention de la certification de conformité aux nouvelles normes en matière de sécurité a permis à la PHA d’élaborer un ensemble de politiques et de procédures axées sur l’aménagement d’un port plus sécuritaire, dans lequel travaillent des gens ayant reçu une formation des plus poussée. La certification fournit un cadre dans lequel se poursuit l’amélioration continue — un des principaux buts de la norme ISO — des systèmes de sécurité de l’autorité portuaire et la consolidation de ses relations avec les expéditeurs et partenaires pour la sécurité.

« Un de nos engagements en matière de sécurité consiste à nous présenter comme modèle d’amélioration continue, ajoute madame Ramsey. Dès 2008 , il importait déjà pour notre direction de jouir de cette visibilité, en conformité avec les normes internationales. »

Tous les six mois, la PHA procède à une inspection des mesures de sécurité au niveau de la haute direction, conformément aux exigences de la norme ISO. « Nous déterminons les points que nous prévoyons inclure dans un processus d’amélioration continue », précise madame Ramsey.

Ainsi, la mise en place d’un nouveau système de gestion électronique des visiteurs (« VMS ») figure actuellement au programme.

« Ce nouveau système est conçu pour un environnement portuaire, dans lequel les gens entrent et sortent toute la journée et se déplacent d’un terminal à l’autre », précise madame Ramsey. Nous administrons une base de données commune des partenaires de confiance, lesquels indiquent leurs listes de portails et qui ont réussi à passer au crible des procédures de sécurité. Cette base de données est synchronisée avec la circulation de nos navires ; ainsi, la gestion des visiteurs (distributeurs, mécaniciens, fournisseurs) qui y montent s’opère grâce au système.

« Nous l’avons mise au point en tant que modèle de port basé sur notre modèle d’entreprise et un non comme un VMS standard, qui n’aurait pas été adapté à notre environnement. Son implantation a été couronnée de succès. Nous avons plus de 400 utilisateurs. »

Les autres objectifs poursuivis actuellement sont la certification du terminal polyvalent Turning Basin de la PHA, qui compte parmi ses installations en service les plus vastes et les plus complexes ; l’élaboration d’une formation sur ordinateur destinée aux employés auxquels sont confiées des tâches relevant de la sécurité ; l’amélioration des plans d’interventions en cas d’urgence et de récupération sécuritaire.

Le système de gestion de la sécurité de l’autorité portuaire a été conçu à l’image de son système de gestion de l’environnement. En 2002, la PHA est devenue le premier port à obtenir la certification ISO 14001 pour son programme de gestion de l’environnement. L’autorité portuaire a profité des leçons apprises lors de l’obtention de la norme ISO 14001, notamment dans les domaines de la communication et de la documentation, afin de mettre en place la norme ISO 28000 de façon plus efficace. Les gestionnaires de projets ISO 28000 et ISO 14001 ont eux aussi collaboré en transmettant leurs programmes conjointement aux intervenants portuaires.

Le port de Houston est le premier aux États-Unis en ce qui a trait au transport de fret maritime, et le deuxième quant au tonnage total. Plus de 7 000 navires mouillent dans le port chaque année. Cette activité génère des retombées de 178,5 milliards de dollars et crée plus d’un million d’emplois dans l’État du Texas seulement.