Commercer avec le monde

AU LARGE

le calculateur de carbone d'OOCL pour un environnement plus sain

L’expédition de marchandises conteneurisées depuis un port asiatique vers l’Amérique du Nord émet quelle quantité de pollution atmosphérique ? Quel est l’impact environnemental d’un voyage de Singapour à Montréal? Les expéditeurs trouveront facilement les réponses à ces questions grâce au calculateur de carbone en ligne d’Orient Overseas Container Line (OOCL).


 

OOCL est un transporteur mondial de marchandises conteneurisées dont les navires font régulièrement escale au Port de Montréal. L’entreprise a mis au point le calculateur de carbone en ligne afin d’offrir à ses clients un moyen immédiat, facile et rapide de calculer les émissions de carbone pour chaque route, du début à la fin du parcours d’une expédition. Les calculs englobent les informations relatives au mode de transport choisi et à la distance parcourue, ce qui permet aux transporteurs de déterminer la route représentant le moins d’émissions de carbone.

« Les clients utilisent l’information pour rendre des comptes aux intervenants au sujet des progrès réalisés par leur entreprise quant à leur objectif de réduction des émissions de CO2 », déclare Stephen Ng, directeur des échanges commerciaux chez OOCL. « American Bureau of Shipping (ABS) Consulting vérifie la méthodologie et l’exactitude du calculateur de carbone; cette vérification indépendante assure à nos clients les données fiables et crédibles dont bon nombre d’entre eux ont besoin pour produire leur rapport annuel de performance environnementale. »

Quiconque dispose d’un accès Internet peut utiliser le calculateur de carbone en ouvrant la page Web OOCL.com et en cliquant sur l’onglet « Environmental Care » (protection de l’environnement). Lorsqu’on entre l’origine, la destination et le poids en tonnes d’une cargaison, ou le nombre d’équivalents vingt pieds (EVP) dans le calculateur, celui-ci indique le moyen de transport nécessaire (notamment par chemin de fer et par camion), les distances selon le mode de transport et les émissions de carbone. Cette ressource aide les expéditeurs à déterminer, non seulement les meilleures routes et les meilleurs modes de transport, mais aussi les avantages du regroupement de livraisons dans le cadre d’expéditions plus volumineuses.

 

La popularité du calculateur de carbone se confirme : après qu’OOCL ait mis au point l’un des premiers outils de ce type, il y a quatre ans, d’autres compagnies de transport maritime l’imitent et élaborent de semblables programmes en ligne. « L’idée a germé parce que nous avons remarqué que nos clients sont de plus en plus conscients de leur empreinte carbonique sur des routes maritimes spécifiques », affirme M. Ng. « Nous avons donc répondu à leur demande en matière d’information en prenant le leadership de l’élaboration d’un calculateur de carbone. »

Compte tenu des exigences croissantes des consommateurs sur le plan de l’écologisation de la chaîne d’approvisionnement, et des pressions réglementaires concernant le rapport des émissions de carbone, leur réduction ou leur compensation, l’utilisation d’outils en ligne tels que le calculateur de carbone d’OOCL devrait devenir monnaie courante.

« Afin de mieux répondre aux besoins de nos clients de documenter les émissions de carbone liées à leur chaîne d’approvisionnement, nous apportons des améliorations à nos systèmes de technologie d’information (TI) qui nous permettront de générer automatiquement des rapports relatifs à l’empreinte carbone pour toutes leurs expéditions sans devoir entrer manuellement les variables de calcul », précise Stephen Ng.


Stephen Ng, directeur des échanges
commerciaux chez OOCL

De plus, OOCL travaille à normaliser la présentation des données relatives aux émissions de carbone. Il recherche une méthode qui permettra de produire les rapports plus rapidement, et un moyen plus efficace et proactif de communiquer l’information aux clients sur une base annuelle. Ce service amélioré doit être accessible d’ici avril.

Comme les entreprises accroissent leurs efforts pour réduire leur empreinte carbone, d’autres outils et équipements devraient être lancés afin de réduire leur impact sur l’environnement. « Par exemple, nous constatons que nombre de nouveaux porte-conteneurs sont munis de l’équipement nécessaire au raccordement avec les sources d’alimentation électrique à terre pendant que le navire reste à quai », affirme M. Ng. « En outre, de nombreux ports et terminaux dans le monde mettent à niveau leurs installations afin de fournir une électricité à terre plus propre que le combustible de soute, pendant le séjour du navire au quai. »

Le calculateur de carbone fait partie des nombreuses innovations vertes qui devraient devenir une nécessité pour les entreprises de l’industrie du transport maritime et profiter à l’environnement.

Visionner la vidéo sur le calculateur de carbone d'OOCL