Commercer avec le monde

LES ACTEURS

Projet mobilité: efficacité et partage d'information

Le nouveau projet Mobilité de l’information du port de Montréal intègre la majeure partie de l’information que les équipes de l’ingénierie, de la gestion des infrastructures ainsi que de la sûreté et de la sécurité utilisent quand elles travaillent sur le territoire du port.


Frédéric Pelletier, chargé de projet, et Hoan-Vu La, analyste, soutien du réseau

Cette plate-forme mobile est le fruit des efforts de nombreux experts passionnés, entre autres des employés des technologies de l’information Frédéric Pelletier, chargé de projet, et Hoan-Vu La, analyste, soutien du réseau, et de son équipe qui a rencontré différents clients afin d’étudier leurs besoins.

« Les applications pour cette nouvelle plate-forme mobile sont innombrables », lance Frédéric Pelletier, à la tête de l’initiative Mobilité de l’information, en brandissant une tablette aussi grande qu’un ordinateur portatif, mais bien plus puissante.

Ce nouvel outil de travail donne accès à une quantité énorme de données sur le port de Montréal. Plus exactement, il regroupe toutes les applications et toutes les informations requises par les différentes équipes œuvrant quotidiennement au port de Montréal : service de l’ingénierie, équipe de gestion des infrastructures et responsables de la sûreté et de la prévention des incendies.

Mise en commun des informations

Les employés, peu importe l’endroit où ils travaillent sur le territoire du port, ont un accès direct à la configuration de mobilité de leur propre service dès qu’ils allument la tablette. Ils ont également accès, au besoin, à certains segments d’information relevant d’autres services, et ils sont en mesure d’échanger des informations avec leurs collègues. Cette approche intégrée et transparente facilite le partage de l’information entre les différents services lorsqu’il y a chevauchement d’information. Pour optimiser la convivialité de ce nouvel outil de travail, la tablette tourne sur le système d’exploitation Windows 8, très visuel.

Elle fonctionne tout aussi bien sur les réseaux sans fil et cellulaires, ce qui assure une connexion sûre et ininterrompue lors des déplacements. Grâce à un logiciel professionnel comme Skype, les communications entre les employés peuvent être retracées, et une documentation officielle se trouve du coup produite. On a installé des stations d’accueil en différents points du port, et tout le travail administratif a été parachevé afin de tirer le meilleur parti qui soit des capacités offertes par Windows 8.

Vitesse de réponse

La réduction des déplacements sur le territoire du port et l’accélération de la réponse dans les situations d’urgence sont les principaux avantages de ce nouvel outil de travail. Le système permet aussi au port de documenter les événements concernant les employés œuvrant dans les installations portuaires.


Si Frédéric Pelletier voulait signaler un problème avec la
borne-fontaine, il se tiendrait debout juste à côté d'elle.
La tablette indique sa position exacte sur le territoire,
ainsi que celle de la borne-fontaine, qui est répertoriée
sur les cartes du port, comme toutes  les infrastructures
de service.

Exemple d’utilisation

Imaginons ainsi un inspecteur en prévention des incendies arrivant sur les lieux d’un incident. Il sort de son véhicule, tablette en main. Équipée d’un capteur GPS, la tablette indique sa position exacte sur un plan du port pendant tout le temps de sa présence sur la scène de l’incident. L’inspecteur peut prendre des photographies, filmer la scène et transmettre des images et du son en direct.

Ayant accès à la base de données géomatique du port, il peut distinguer les infrastructures du site, comme les conduites de gaz, les lignes électriques et les réseaux d’égout. En outre, si l’incident risque d’entraîner un déversement, l’information se trouve relayée automatiquement au service de l’environnement du port.

Que se passe-t-il si le spécialiste dont l’intervention serait souhaitée est absent du site ? Eh bien, il est en mesure, à l’aide de la tablette, de se tenir informé à distance du déroulement des événements, et ce, grâce au partage de vidéos en temps réel. Dans certains cas, il peut même résoudre à distance un problème survenant sur le site, s’épargnant ainsi le temps précieux qu’il mettrait à parvenir jusqu’à la scène de l’incident.

L’outil pourrait aussi se révéler utile pour les coordonnateurs du centre de contrôle du port. « Si nous devions évacuer le centre de contrôle, les coordonnateurs pourraient emporter, en sortant, les téléphones cellulaires et les ordinateurs portatifs, qui offrent les mêmes fonctionnalités que la tablette, précise Frédéric Pelletier. Cela leur faciliterait la tâche au cas où ils devraient déplacer leurs postes de travail. »

Information plus exacte

« L’utilisation d’un outil véritablement mobile nous permettra d’éliminer le papier et la prise de notes, et assurera l’exactitude des informations et des données sur une plate-forme plus intégrée et plus centralisée », ajoute Félixpier Bergeron, directeur de la sûreté et de la prévention des incendies. »

« La tablette est un outil qui nous est très utile. Elle nous permet d’avoir un accès rapide aux courriels et à tous les documents nécessaires quand nous sommes sur le territoire du port, affirme Yvon Bureau, coordonnateur de site, gestion des infrastructures. Dans ma voiture, la tablette occupe moins d’espace qu’un ordinateur portatif et elle est bien plus facile à manier. En outre, l’écran est assez grand pour permettre une lecture aisée. Je peux effectuer le même travail dans la suite Microsoft que sur l’ordinateur portatif. Le clavier tactile est facile à utiliser. En réunion, quand nous avons le besoin urgent d’un document, la tablette est beaucoup plus discrète que l’ordinateur portatif.

« Grâce au GPS et à la géomatique, fonctions facilement accessibles, je peux obtenir rapidement des informations sur les infrastructures du port. Dans mon travail, ce sont des opérations que j’effectue régulièrement. Cet outil de travail nous rend bien plus efficaces. »